Immobilisation des 737 Max : Un syndicat de pilotes poursuit Boeing en justice

09 Oct 2019 à 16:19 Monde
Immobilisation des 737 Max : Un syndicat de pilotes poursuit Boeing en justice

L’avionneur américain Boeing n’est pas au bout de ses peines. Après l’immobilisation de ses appareils 737 Max suite à des catastrophes répétitives et les pertes financières engendrées, le syndicat représentant les pilotes de la compagnie aérienne américaine Southwest Airlines a engagé une action en justice.

Dans sa plainte, le syndicat affirme que ses pilotes perdent de l’argent à cause de la mise en service d’un avion dangereux qui a ensuite été cloué au sol après deux crashs mortels.

La plainte de la Southwest Airlines Pilots Association, déposée dans un tribunal de Dallas (Texas), met en avant que « Boeing avait induit les pilotes et les compagnies aériennes en erreur en ne leur disant pas qu’un nouveau système de contrôle de vol appelé MCAS est désormais au centre des enquêtes sur les deux crashs ».

Cette poursuite en justice intervient « suite à l’échec des négociations avec Boeing sur la compensation des revenus perdus par les pilotes en raison des vols annulés », a déclaré à la presse le président du syndicat, Jon Weaks.

Cette mesure pourrait rendre plus difficile pour Boeing de regagner la confiance du public en ces avions. L’avionneur, basé à Chicago, espère utiliser des pilotes pour rassurer les voyageurs une fois que les régulateurs auront approuvé les modifications apportées par la compagnie à l’avion.

Southwest disposait de plus d’appareils Max que toute autre compagnie aérienne lorsque l’avion a été immobilisé au sol en mars. En conséquence, elle a annulé des milliers de vols jusqu’au début janvier.

La santé de Sanders et l’affaire ukrainienne boostent la côte d’Elizabeth Warren à la primaire