Le Nobel de physique décerné à moitié à James Peebles et aux Suisses Michel Mayor et Didier Queloz

08 Oct 2019 à 11:42 Culture
Le Nobel de physique décerné à moitié à James Peebles et aux Suisses Michel Mayor et Didier Queloz

Le prix Nobel de la physique a été décerné ce mardi à trois physiciens à moitié pour le canado-américain James Peebles pour ses recherches (« for the discovery of an exoplanet orbiting a solar-type star ») et à moitié aux Suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour leur découverte « for theoretical discoveries in physical cosmology ».

Le Nobel de médecine a été attribué conjointement, hier lundi, aux Américains William G. Kaelin Jr et Gregg L. Semenza et au Britannique Sir Peter J. Ratcliffe pour leurs travaux sur la façon dont les cellules s’adaptent aux variations de leur approvisionnement en oxygène permettant de lutter contre le cancer et l’anémie.

Trois autres physiciens voire quatre auraient pu prétendre à ce prix Nobel de Physique. Le Français Alain Aspect pour à ses travaux sur la mécanique quantique, au même titre du reste que l’Américain John Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger ainsi que le Néerlandais Ronald Hanson pour ses recherches pour l’intrication quantique, mais c’est le cosmos qui a primé. In fine, c’est donc le trio composé de James Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz qui se partageront à moitié les 880.000 euros de la récompense.

En 2018, le prix Nobel de physique avait été attribué conjointement à Donna Strickland, Arthur Ashkin et Gerard Mourou. Le prix Nobel de physique doit singulièrement sa prime notoriété au nom des Curie. En effet, ce sont Pierre et Marie Curie qui ont reçu le prix Nobel 1903 en physique qui avaient ouvert la voie. Cocorico nuancée cependant, huit ans plus tard, Marie Curie (née Maria Salomea Skłodowska en 1867 à Varsovie) la physicienne et chimiste polonaise, naturalisée française s’octroie le prix Nobel de Chimie. Sa fille ainée Irène Joliot-Curie a ensuite reçu le prix Nobel de chimie en 1935 conjointement avec son mari Frédéric Joliot. Et la saga continuait quand la cadette des Curie

Le Nobel distingue les « personnes ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité » à travers leurs découvertes scientifiques, leur engagement ou encore leur talent littéraire.

Le « Petit Spirou » est orphelin, Philippe Tome est mort