FCMMT : « lourd fardeau », de Yilmaz Ozdil, décroche le Grand Prix du festival

06 Oct 2019 à 16:25 Cinéma
FCMMT : « lourd fardeau », de Yilmaz Ozdil, décroche le Grand Prix du festival

Le film turc « lourd fardeau », du réalisateur Yilmaz Ozdil, a remporté le grand prix de la 17è édition du Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger (FCMMT), placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Cette pellicule de 17 min a décroché le Grand Prix du Festival grâce à la qualité de son texte et de sa réalisation et au contrôle parfait des scènes et des techniques de narration, a affirmé la présidente du jury, la réalisatrice marocaine Leila Kilani.

Le film raconte l’histoire d’un Kurde de Syrie qui s’est réfugié chez son oncle en Turquie après le début de la guerre, avant de rentrer au pays pour récupérer son jeune âne en vue de remplacer le vieil âne de son oncle retraité.

S’agissant du Prix du meilleur rôle féminin, il a été décerné à l’actrice algérienne Amira Hilda pour sa participation au court-métrage « Touiza », du réalisateur franco-algérien Karim Bengana, alors que le Prix du meilleur rôle masculin a été remporté par l’Italien Bruno Orlando pour son interprétation dans le film « Frontières », du réalisateur Alessandro Di Gregorio.

Le Prix du meilleur scénario a été attribué à Jose Mari Goenaga pour l’œuvre espagnole « la mère de Mateo », tandis que le film italien « frontières » a glané le prix de la meilleure réalisation.

Le film français « la chanson d’Ahmed » a décroché le prix spécial du jury, qui a également accordé une mention spéciale au court-métrage franco-tunisien « Les pastèques du Cheik » de Kaouther Ben Hnia et au film portugais « Héros Invisible » de Cristèle Alves Metra.

Arabian Sights : "Adam" de Maryam Touzani projeté à Washington