Athlétisme : La chaleur étouffe les athlètes à Doha

02 Oct 2019 à 18:00 Sport
Athlétisme :  La chaleur étouffe les athlètes à Doha

La chaleur étouffante qui règne en ce mois d’octobre au Qatar perturbe fortement les championnats du monde d’athlétisme qui se déroulent actuellement à Doha.

C’était prévisible, la chaleur est bien l’ennemi numéro 1 des athlètes qui participent actuellement aux Mondiaux d’athlétisme à Doha. Dès le premier jour de compétition, les victimes se comptent par dizaines. Le marathon féminin a été marqué par un nombre important d’abandons (28 sur 68 participantes).

Un marathon à minuit

Pourtant, le départ de la course a été donné à minuit heure local et même les athlètes qui avait préparé leur corps aux hautes températures et à l’humidité ont souffert. Surtout ceux qui disputent les épreuves hors stade, à l’image du 50 kilomètres marche. Au total, quatorze abandons ont été enregistrés parmi les 46 partants chez les hommes (6 sur 23 chez les femmes), égalant le triste « record » des Mondiaux datant de 2007 à Osaka, également disputés sous des températures extrêmes.

Des performances au second plan

Entre températures flirtant avec les 40° et un taux d’humidité aux alentours de 70-80 %, les athlètes courent en apnée. Depuis le début des Mondiaux d’athlétisme, les critiques fusent et s’adressent tant au pays hôte, le Qatar, qu’à l’IAAF, la Fédération internationale.

Les conditions climatiques difficiles et le manque d’engouement des Qataris pour l’athlétisme éclipsent, chaque jour, les performances sportives des athlètes.

Le Borussia Dortmund prêt à tout pour garder Achraf Hakimi