Medhi Benatia : 11 ans de bons et loyaux services

02 Oct 2019 à 15:50 Sport
Medhi Benatia : 11 ans de bons et loyaux services

Medhi Benatia a annoncé, dans la journée du 2 octobre, la fin de son histoire d’amour avec l’équipe nationale du Maroc. Retour sur la carrière du désormais ancien capitaine des Lions de l’Atlas.

Voilà c’est fini. Après des semaines de réflexion et 11 ans de carrière avec les Lions, Medhi Benatia, 32 ans, a décidé de prendre congé l’équipe nationale dont il était le capitaine. L’histoire retiendra que la dernière apparition du défenseur d’Al Duhail avec les Lions de l’Atlas aura été un véritable fiasco après une élimination-surprise en 8e de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, face au Bénin. Mais sa carrière avec les Lions de l’Atlas ne se résume pas à cette déception.

Première sélection à 21 ans

Benatia (64 sélections et 2 buts) est apparu pour la première fois avec les Lions de l’Atlas, à l’âge de 21 ans, le 19 novembre 2008 lors d’un match contre la Zambie à Casablanca (3-0). Roger Lemerre, le sélectionneur de l’époque, avait vu juste, lui qui est allé chercher le joueur alors qu’il évoluait en Ligue 2 française, à Clermont Foot. Ce n’est que trois ans plus tard qu’il entrera définitivement dans les cœurs de millions de Marocains. Ce 4 juin 2011, les Lions affrontent l’Algérie lors des qualifications de la CAN 2012.

Avant la rencontre, le joueur dont la mère est algérienne et le père marocain, enflamme l’avant-match en déclarant « Je me suis toujours senti Marocain ». Ces propos, l’ancien Turinois va complètement les assumer. Auteur de l’ouverture du score, il lance parfaitement ce derby historique qui se conclura par une victoire écrasante des hommes d’Eric Gerets (4-0). C’est les ordres du Belge qu’il devient indiscutable en défense et vice-capitaine derrière Hocine Kharja.

Benatia devient El Capitano

Medhi Benatia devient le véritable leader de l’équipe à la suite de la retraite internationale de ce dernier et entame son mandat de capitaine lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. Plus tard dans l’année, il a qualifié les Lions de l’Atlas pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 après avoir marqué contre la Côte d’Ivoire. C’était « le plus beau moment de ma carrière », celui qui est surnommé El Capitano.

Après un Mondial marqué par l’élimination des Lions malgré de belles prestations face au Portugal et l’Espagne et des frictions au sein de l’équipe notamment avec Moustapha Hadji, Benatia s’est quelque peu éloigné de l’équipe nationale, préférant se concentrer sur ses engagements envers la Juventus de Turin.

La fin d’une histoire qui aura duré 11 ans

Sa décision a attiré un peu de ressentiment de la part des Marocains, mais le sélectionneur de l’équipe, Hervé Renard, considère toujours Benatia comme « l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football marocain » et le convainc de faire son retour dans l’optique de la CAN 2019. Mais cette compétition ne se déroulera pas comme il l’aurait souhaité.

Titulaire lors des deux premiers matchs du tournoi, Benatia ne participe pas aux rencontres face à l’Afrique du Sud en phase de groupe et surtout lors du huitième de finale face au Bénin qu’il observe depuis le banc de touche.

Bon vent El Capitano

Depuis, Medhi Benatia n’a plus fait son apparition avec les Lions de l’Atlas. Blessé à la cuisse, il était absent lors des deux premiers matchs amicaux du Maroc face au Burkina Faso et au Niger et ne sera donc pas dans la liste de Vahid Hallilodzic pour les rencontres contre la Libye et le Gabon les 11 et 15 octobre prochain.

À 32 ans Benatia aurait pu rendre encore quelques services aux Lions de l’Atlas notamment en encadrant la jeune génération. Mais le joueur formé à l’Olympique de Marseille en a décidé autrement. Alors pour tout ce qu’il a apportait au football marocain, il nous reste plus qu’à souhaiter bon vent El capitano.

Real Madrid : Eden Hazard détruit par la presse espagnole