France : Un forcené fonce en voiture sur la Grande Mosquée de Colmar

22 Sep 2019 à 10:11 Monde
France : Un forcené fonce en voiture sur la Grande Mosquée de Colmar

Samedi peu avant 20 heures à Colmar, une ville au nord-est de la France dans le Haut-Rhin (région Grand Est), à proximité de la frontière avec l’Allemagne, un forcené a foncé délibérément avec son véhicule sur l’entrée de la Grande Mosquée avant que de se mutiler.

A part lui-même, il n’y a pas eu de blessés ont indiqué des sources auprès de la préfecture. Selon la procureure de la République de Colmar, il se serait, après son méfait, blessé à l’arme blanche. L’homme qui présenterait des troubles psychiatriques a été interpellé et hospitalisé selon la procureure. Il devrait être en premier lieu « examiné par un psychiatre dès que possible ». A ce stade de l’enquête de cette affaire, la ou les motivations restent encore inconnues.

Un témoin, l’ex président de la  de la Grande mosquée de Colmar, Naji-Saïd Darir, a déclaré au journal « Dernières Nouvelles d’Alsace »  (DNA) : qu« il aurait dit Allah Akbar »Et que c’est quelqu’un que je n’avais jamais vu à la mosquée ». Mais cela reste à confirmer, a déclaré la procureure de la République de Colmar.

Selon ce dernier c’est un véritable carnage qui a été évité compte tenu du timing. Arrivé un peu plus tard, à l’heure de l’avant dernière prière « Maghreb », il aurait trouvé des dizaines de fidèles sur son chemin.

Une fois à l’intérieur de la Grande Mosquée, l’enragé, emporté par une ardeur furieuse et obstinée s’est saisi du bâton de l’imam et s‘est acharné à assener de toutes ses forces des coups à la chaire servant aux prêches.

La police est restée toute la nuit autour de la mosquée. On a dû surseoir à la première prière de la journée, al-Fajr, en ce dimanche. Les lieux devant être nettoyés et sécurisés. Une réunion exceptionnelle en cette matinée dominicale, entre responsables (sécuritaires et religieux) devait avoir lieu à Colmar pour décider quand les prières pouvaient reprendre.

Le Conseil régional du culte musulman (CRCM) d’Alsace et le Conseil des imams et cadres religieux d’Alsace (CICRA) « condamnent avec la plus grande fermeté cet acte inqualifiable contre un lieu de culte », ont-ils réagi dans un communiqué. « Nous faisons confiance à la justice pour faire toute la lumière sur ce terrible événement », ont ajouté les deux instances.

Etats-Unis : 2 morts et 9 blessés dans une fusillade en Caroline du Sud