Salé : Coup d’envoi de la 13e édition du Festival International du Film de Femmes

17 Sep 2019 à 22:20 Festivals
Salé : Coup d’envoi de la 13e édition du Festival International du Film de Femmes

Le coup d’envoi de la 13e édition du Festival International du Film de Femmes (FIFFS), a été donné, lundi soir au Centre cinématographique « HollyWood » à Salé. 

La cérémonie d’ouverture de cette édition, organisée à l’initiative de l’Association Bouregreg, du 16 au 21 septembre, a été marquée par l’hommage rendu à la créatrice de mode pour le cinéma et le théâtre, l’écrivaine Oumou Sy et à l’actrice marocaine Mouna Fettou.

Photos Mounir Mehimdate

Plusieurs courts-métrages produits par de jeunes talents féminins prometteurs ont été également projetés au cours de la première journée. Il s’agit notamment de « N’avoue jamais » de Zakia Tahiri, « Un mot » de Mia L, « La fille du vent » de Latefa Ahrrare, « Eclipse » de Karima Moukharij, « Les 400 pages » de Ghizlane Assif et « C’est pas fini » d’Ilhame El Alami.

A cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, a déclaré à la presse que le FIFFS est considéré parmi l’un des plus grands festivals, traitant la thématique de la femme.

Dans ce sens, le ministre a mis en avant le rôle de la femme marocaine dans le développement de l’industrie cinématographique et la consolidation de la scène audio-visuelle au Royaume.

La thématique de cette édition est importante et actuelle en ce qu’elle est en relation avec la culture de la parité, a dit Laâraj, citant à cet égard la Constitution du Royaume, qui vient renforcer cet acquis.

Au terme du FIFFS plusieurs approches seront au menu, a ajouté le ministre, notant que le ministère travaille sur ce sujet et adopte une approche participative avec plusieurs acteurs, notamment dans le domaine cinématographique.

De son côté, le président de l’Association Bouregreg, Noureddine Chmaôu, a indiqué que le FIFFS est l’occasion propice pour faire entendre la voix de la femme, comme étant une créatrice artistique, une scénariste, une réalisatrice, une actrice, une gérante, une productrice et une critique.

Il s’agit également d’une plateforme annuelle de dialogue et d’une occasion pour la réhabilitation et la valorisation du patrimoine de l’ancienne médina de Salé, a-t-il dit.

Photos Mounir Mehimdate

A l’ouverture de cette édition, il a été procédé à la présentation des membres du jury, de la Compétition officielle fiction, présidée par Marion Hänsel, réalisatrice et productrice belge. Ce jury comprend notamment Chantal Richard, réalisatrice, scénariste et actrice française, Dina El Sherbiny, actrice égyptienne et Amal Ayouch, actrice marocaine.

5 Marocains parmi les critiques au 41è festival du film du Caire