Humberto : Quand un ouragan en chasse un autre

16 Sep 2019 à 14:14 Monde
Humberto : Quand un ouragan en chasse un autre

Humberto, une tempête tropicale s’est transformée en ouragan 14 jours après le passage de l’ouragan Dorian, qui avait causé désolation sur son passage et notamment sur les îles Bahamas. Humberto est passé, le 14 septembre, sans dégâts près du nord de l’archipel et se dirigeait ce lundi vers le large en épargnant les Bahamas et les côtes américaines sans toucher terre. Un avis de tempête a toutefois été décrété par les autorités américaines mettant en garde contre les risques de courants forts. Humberto prendra de plus en plus de puissance ses vents de 100 km/h devraient atteindre au plus fort de leurs activités les 270 km/h.

C’est le troisième ouragan de la saison et s’il n’a pas fait de dégâts sur son passage au large des Bahamas, il n’en a pas moins interrompu la distribution de l’aide ou tout au moins été perturbé ce week-end. En effet, autorités et habitants des Bahamas s’étaient préparés avec appréhension à son passage, 14 jours après celui de l’ouragan Dorian, qui avait fait une cinquantaine de décès et quelque 1300 disparus dans le nord-ouest de l’archipel en le dévastant par son passage.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui s’est rendu aux Bahamas vendredi pour une visite de deux jours destinés à exprimer la solidarité des Nations unies à ce pays des Caraïbes ravagé par l’ouragan Dorian s’est dit « horrifié par le niveau de dévastation ». Il a lancé un vibrant appel à la communauté internationale afin d’intensifier la lutte contre le réchauffement climatique. António Guterres, avait déclaré à son arrivée la veille à Nassau, la capitale des Bahamas « En prévision de l’arrivée de la tempête tropicale dans la région demain, l’équipe du Programme alimentaire mondial (PAM) met en lieu sûr les aliments et l’eau et attendra l’évaluation pour les prochains jours.

Le PAM avait indiqué auparavant en début de semaine que 90 % des logements et des infrastructures de l’île d’Abacos avaient été ravagés par l’ouragan Dorian et que de nombreuses habitations étaient encore sans électricité. Aussi l’agence onusienne priorise-t-elle cette logistique et celle des télécommunications.

M.J.K

CPI: Laurent Gbagbo attend avec impatience la réponse de la procureure