Recours à des enseignants africains pour pallier le manque: Le démenti du ministère

15 Sep 2019 à 12:33 Société
Recours à des enseignants africains pour pallier le manque: Le démenti du ministère

Une rumeur a circulé quant aux recours du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à des enseignants de pays africains pour pallier le manque d’enseignants dans les langues étrangères et les matières scientifiques. Un démenti catégorique a été opposé par le département de Said Amzazi. 

Ainsi, le ministère a réfuté, par voie de communiqué, toutes les informations concernant l’intention du ministère de l’éducation de recourir à des enseignants sénégalais pour combler le manque d’enseignants pour cette rentrée scolaire 2019-2020.

« Tout ce qui a été diffusé comme informations concernant l’arrivée d’enseignants sénégalais pour dispenser des cours dans plusieurs matières, notamment le français et l’anglais pour les langues et les mathématiques, sciences et chimies, pour les matières scientifiques, est totalement faux« , assure le ministère.

Il rappelle, par ailleurs,que l’information diffusée par une chaîne arabe il y a un an et reprise par plusieurs médias marocains, a été d’ores est déjà « démentie » par ses soins en avril 2018, via un communiqué explicatif, où il a nettement fait savoir que « le ministère réfute tout appel fait à des enseignants de pays africains pour pourvoir le manque en matières de mathématiques et anglais« .

« Afin d’éclairer l’opinion publique nationale et éducative, le ministère dément catégoriquement ces informations et appelle les médias à vérifier la véracité de l’information auprès des services concernés, avant de ne procéder à la publication de fausses informations« , avait souligné le ministère.

Rappelons que dans le cadre de l’entrée en vigueur de la loi-cadre 51-17 sur l’enseignement, les AREF du Maroc ont procédé à la formation de leurs enseignants il y a deux ans, sous l’égide du ministère de l’éducation nationale, dans les langues étrangères ( français, anglais, espagnol) afin d’assurer la bonne formation des élèves dans les matières scientifiques en langues étrangères.


Programme d’été détenus mineurs: 3.000 bénéficiaires en 2019