Abderrazak Hamdallah promet de tout raconter sur son départ de l’équipe nationale

12 Sep 2019 à 14:48 Sport
Abderrazak Hamdallah promet de tout raconter sur son départ de l’équipe nationale

Alors qu’il était resté silencieux pendant plusieurs mois après son départ de l’équipe nationale, avant la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, Abderrazak Hamdallah est prêt à prendre la parole pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à prendre la poudre d’escampette. 

Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, le joueur d’Al Nasr a fait une annonce à ses fans. L’attaquant du club saoudien a promis de bientôt révéler, dans une prochaine vidéo,  le pourquoi du comment de son départ du camp d’entraînement des Lions de l’Atlas, et son refus de disputer la CAN 2019 avec ses compatriotes.

Younès Belhanda a-t-il provoqué la colère du natif de Safi? En effet, cette vidéo intervient à quelques heures de la story Instagram du joueur de Galasataray dans laquelle il se moquait ouvertement de son coéquipier après une question posée au coach Vahid Halihodzic, sur la non-convocation de celui qu’il a décrit comme « meilleur buteur au monde ». Un terme qui a provoqué l’hilarité de l’ancien de l’OGC Nice.

Une situation qui ne risque pas d’apaiser les tensions entre Hamdallah et l’équipe nationale. Selon les nombreuses rumeurs et confidences de ses proches, Hamdallah aurait eu du mal à s’intégrer au groupe et ses relations avec son coach, Hervé Renard se seraient pas au beau fixe. L’ancien botoliste aurait eu, notamment, une altération avec Belhanda.

C’est une polémique qui s’est déclenchée après le « penaltygate ». Lors du match amical entre le Maroc et la Gambie (0-1), le penalty tiré par Fayçal Fajr aurait dû être accordé à Hamdallah. Le joueur de Caen y aurait mis son veto, en exigeant d’en être lui même l’auteur. Ce qui a également poussé le joueur à prendre cette décision.

Le meilleur buteur du championnat saoudien aurait donc été poussé vers la sortie par « la French connection » (les joueurs francophones de l’équipe, ndlr), composée notamment par Fayçal Fajr et Belhanda. Une version qui reste à confirmer ou à réfuter par le principal concerné qui semble avoir hâte de s’expliquer.

Angleterre : Raheem Sterling à nouveau visé par des insultes racistes