Le Maroc 26e parmi les pays les plus accueillants pour les expatriés

12 Sep 2019 à 15:07 Société
Le Maroc 26e parmi les pays les plus accueillants pour les expatriés

La plateforme d’enquête internationale « InterNations » a dévoilé les résultats de son étude «Expat Insider » sur les destinations les plus accueillantes au monde pour les expatriés en 2019, menée au cours du lois de mars. Le Maroc se place au milieu du tableau (26/64) du classement de l’étude de cette année, qualifiée de celle des « champions« . 

64 pays ont été recensés tandis que 20.259 expatriés du monde entier représentant 182 nationalités et dispersés à travers 187 pays ont participé à l’enquête « Expat Insider 2019 » et évalué 48 facteurs concernant divers aspects de la vie à l’étranger.

Au sommet du classement mondial des expatriés, en retrouve Taiwan classé premier, suivi du Vietnam et du Portugal classés 3e des pays les plus accueillants, sur la base de 64 pays évalués sur cinq indices thématiques, à savoir la qualité de vie, facilité d’installation, travail à l’étranger, la vie de famille et les finances personnelles.

Nouveau dans le top 3, le Vietnam qui occupe la 2e place se place au premier rang pour la finance et le travail à l’étranger tandis qu’au Portugal, plus de la moitié des expatriés envisagent de rester pour toujours.

Taiwan, depuis sa première apparition dans l’enquête en 2016, s’est toujours classé dans le top 5. Selon « InternaTions », cela s’explique par l’excellente qualité de vie (3e sur 64 destinations), des finances personnelles favorables (6e), une durée de vie professionnelle impressionnante (8e) et de bons résultats en termes de facilité d’installation (14e).

Presque tous les expatriés à Taiwan évaluent positivement la qualité des soins médicaux (92%) et l’accessibilité des soins médicaux (89%). A noter qu’aucun pays n’a obtenu de meilleurs résultats pour ces deux index depuis l’entrée de Taiwan dans l’enquête.

Qu’en est-il du Maroc?

Du côté du Maroc, il est bon 26e de ce classement, au niveau duquel il a quand même grignoté six places (32e place en 2018).

Dans l’indice bonheur personnel, le Maroc obtient son meilleur score et se positionne à la 7e place en comparaison avec 2018 (39e place). Quant à la satisfaction des expatriés, 93% sont satisfaits contre 84% dans le monde, et 80% des personnes sondées disent être satisfaites de manière générale dans leur vie contre 74% dans le monde.

Alors que les expatriés au Maroc sont aussi satisfaits du climat et de la météo (8e place), d’autres facteurs entraînent le pays vers le bas, notamment l’indice de la qualité de vie où le Maroc est classé 47e.

Par ailleurs, l’étude montre que les personnes sondées ne sont pas satisfaites de la disponibilité des services gouvernementaux en ligne (58% de notes négatives contre 26% au niveau mondial), de la facilité de paiement sans espèces (38% contre 13% au niveau mondial). En gros le Maroc est classé 47e en ce qui concerne le climat digital.

Pour ce qui est des loisirs disponibles, le pays occupe la 27e place (19% contre 12% dans le monde) tandis que la qualité des soins médicaux santé et bien-être le Maroc est classé 51e (35% satisfaits contre 18% au niveau mondial). Ce qui est alarmant toutefois est que Maroc se classe parmi les 10 pays les plus pauvres du monde pour chacun de ces facteurs.

Pour ce qui est de la facilité à s’installer au Maroc, le pays a gagné dix places (il est passé de  38 en 2018 à 28 en 2019), gagnant ainsi la place dans les quatre sous-catégories de l’indice. Quant à l’indice amabilité, le pays est passé de la 31e place en 2018 à la 13e place en 2019.  En effet, près de neuf expatriés sur dix (87%) trouvent l’attitude de la population locale amicale envers les résidents étrangers (contre 65% dans le monde), alors que près de quatre sur cinq individus (79%) sont satisfaits de la convivialité générale de la population (vs 68% dans le monde).

Par contre, le Maroc obtient un rang médiocre dans l’indice Travailler à l’étranger (36e place) et chute à la 50e place du classement dans la catégorie Économie et Sécurité du travail. Moins de deux expatriés sur cinq (36%) notent positivement l’état économique du Maroc (contre 63% dans le monde), tandis que seulement 6% des personnes sondées ont affirmé que le climat économique était super bon (contre 24% dans le monde).

La guéguerre à l'Hôpital provincial Hassan I de Tiznit prend de l'ampleur