Algérie : Décès naturel ou suicide avéré d’un général découvert mort dans son bureau ?

11 Sep 2019 à 19:44 Monde
Algérie : Décès naturel ou suicide avéré d’un général découvert mort dans son bureau ?

Elles sont deux versions qui courent à propos du décès du général Djamel Amroun, directeur général des Dotations et habillements au sein de l’Armée Nationale du Populaire (ANP) d’Algérie, qui a été retrouvé sans vie dans la matinée de ce mercredi 11 septembre dans son bureau.

Selon le site arabophone Ennahar, il aurait été victime d’une crise cardiaque, alors  que ObserverAlgérie émet quelques doutes en optant pour un éventuel suicide alors que, Algérie Part n’y va pas par quatre chemins pour infirmer ce que ce dernier ose à peine soupçonner.

Algérie Part fait même la part des choses puisqu’il va jusqu’à annoncer que le défunt général baignait dans une marre de sang, quand il a été découvert dans son bureau de l’unité qu’il commandait à Kharrouba, une commune de la wilaya de Boumerdès à une cinquantaine de km d’Alger. 

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que, par ces temps où il ne fait pas bon avoir affaire avec la justice en Algérie et encore moins celle militaire, celui qui habillait (juteux marché, les soldats du Général Gaid Salah, était sous le coup d’une enquête pour corruption. Il était sur le point d’être convoqué et auditionné dans le cadre de ces investigations judiciaires. Une situation invivable pour ce général nouvellement promu et Kabyle de surcroit puisqu’il est originaire d’Aït Douala, une commune de la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie, à une vingtaine de1 km au sud-est. 

En attendant les enquêteurs du ministère de la Défense nationale doivent élucider ce mystère dont ils n’avaient pas tant besoin en ces temps où la rue gronde comme jamais auparavant. Le travail de sape du Gaid Salah semble fonctionner à merveille au sein de la grande muette en Algérie.

M.J.K

Afghanistan: 9 talibans tués au cours d'opérations militaires