Kim Jong-Un reprend ses tirs de missiles pour mettre la pression sur Trump

11 Sep 2019 à 12:36 Monde
Kim Jong-Un reprend ses tirs de missiles pour mettre la pression sur Trump

La Corée du Nord a confirmé avoir tiré des missiles en direction de la mer du Japon (330 km) et ce dans le but de tester un lanceur de missiles multiples. Ces essais en réalité ont été réalisés pour faire pression sur les Etats-Unis pour qu’ils s’assoient à la table des négociations sur le nucléaire nord-coréen. 

Kim Jong-Un a assisté à ce ou ces lancements, ont rapporté les médias officiels. Cela confirme donc ce que la Corée du Sud avait signalé la veille à savoir que des tirs d’essai de missiles avaient été lancés à partir du territoire du voisin du Nord.

Les « projectiles » ont été lancés mardi à l’aube depuis la région de Kaechon, au centre du pays, et ont parcouru environ 330 kilomètres en direction de la mer du Japon, a indiqué l’armée sud-coréenne. « Nous exhortons le Nord à mettre fin à ces actes qui exacerbent les tensions dans la région », a déclaré l’état-major sud-coréen dans un communiqué.

Quelques heures avant ces tirs, Pyongyang avait proposé à Washington qui depuis février fait la sourde oreille de reprendre les négociations sur son programme nucléaire. « Nous voulons nous retrouver en face-à-face avec les Etats-Unis fin septembre, à une date et en un lieu dont nous pouvons convenir », avait déclaré la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, avant ce nouvel essai d’armes.

De simples surenchères pour Donald Trump qui comme à son accoutumée, souffle le chaud et le froid pour parer à de telles situations. Il loue le dirigeant nord-coréen avec il a une « très bonne relation » et a déclaré, « Je dis toujours qu’il est bon de se rencontrer »« voyons ce qui va se passer ». Les négociations avaient été interrompues en février dernier à Hanoi parce que les Etats-Unis avaient refusé de lever les sanctions en échange d’un début de désarmement nucléaire. Trump et Kim Jong-Un s’étaient revus à la frontière entre les deux Corées pour une poignée de mains, mais sans plus.

M.J.K

 

Catalogne : 2 ans après la tentative de sécession, manifestation test