La BAD primée pour ses activités de passation de marchés

10 Sep 2019 à 12:23 Economie
La BAD primée pour ses activités de passation de marchés

La Banque africaine de développement (BAM) a été récompensée pour l’excellence de ses pratiques d’approvisionnement par l’Institut agréé des achats et approvisionnements CIPS (Chartered Institute of Procurement & Supply), l’un des plus importants organismes mondiaux de représentation des professionnels de la gestion des achats et approvisionnements.

En effet, la BAD s’est vue décerner le second prix de niveau supérieur dans le cadre du Programme d’excellence du CIPS, en matière d’approvisionnement, pour avoir réussi à faire évoluer ses processus institutionnels relatifs aux approvisionnements, en déplaçant leur importance opérationnelle vers la gestion et la stratégie, et en renforçant leur performance, leurs capacités et leur valeur.

Ravie d’obtenir une telle reconnaissance, le vice-président de la BAD chargé des services institutionnels et des ressources humaines, Mateus Magala, a déclaré que le fait de « recevoir ce prix mondialement reconnu est une excellente nouvelle, et nous sommes heureux que les niveaux élevés des capacités d’approvisionnement institutionnelles, dont nous avons fait montre, aient été reconnus ».

La Banque africaine de développement a, à cette occasion, indiqué qu’elle veille à ce qu’une attention particulière soit accordée aux économies et à l’efficacité de ses processus d’approvisionnement, tant au niveau interne qu’externe, dans le cadre de projets financés par les institutions bancaires.

Elle souligne pareillement qu’elle s’est fermement engagée à renforcer ses processus d’approvisionnement institutionnels et à mettre en avant le rôle du Département des achats en tant qu’activité fondamentale dans ses opérations stratégiques.

« Nous avons réalisé des progrès importants dans l’amélioration de nos performances en matière d’approvisionnements institutionnels dans le but de catalyser les efforts de la Banque dans la réalisation du développement durable et la réduction de la pauvreté sur le continent », a affirmé Mateus Magala.

Alan Martin, chargé au sein de CIP d’assurer le maintien des niveaux d’excellence en matière d’achats, qui a félicité la BAM pour l’obtention de ce prestigieux prix, a déclaré qu’il est « évident qu’elle dispose des mécanismes de gouvernance adéquats en matière de passation des marchés pour assurer l’efficacité de ses approvisionnements et leur conformité avec les meilleures pratiques. Nous espérons que la Banque maintiendra ses efforts en faveur de changements appropriés, tout en ajoutant de la valeur à partir de ses processus d’approvisionnement ».

Il est à souligner que le programme d’excellence du CIPS en matière d’approvisionnement est un processus de référence approfondi qui mesure la fonction d’approvisionnement des organisations par rapport aux normes d’excellence de niveau mondial du CIPS et de son cadre global.

C’est un programme internationalement reconnu pour l’amélioration qu’il apporte aux performances : plus de 300 organisations à travers le monde ont obtenu un prix après l’avoir suivi. Il fonctionne en examinant les procédures d’approvisionnement et de gestion des fournisseurs d’une organisation, et en faisant ressortir les façons dont il est possible de les améliorer et de les rendre plus efficaces.

Dans chaque organisation, quels que soient le secteur et le marché concernés, il existe cinq « dimensions » qui font l’objet d’un examen : le leadership et la gestion, la stratégie et la politique, le personnel, les processus et les systèmes, et la gestion de la performance, selon l’African Development Bank Group (AfDB).

Le Maroc participe à Abu Dhabi au 24è Congrès mondial de l'énergie