Amazon contre l’Apple Card avec le paiement par main

06 Sep 2019 à 11:59 High-tech
Amazon contre l’Apple Card avec le paiement par main

Jeff Bezos a bien l’intention d’apporter sa touche pour ce qui est du futur du paiement. Le big boss d’Amazon ne va pas proposer de carte NFC, ni de carte dédiée, mais un tout nouveau moyen « révolutionnaire » : la main !

Amazon serait en train de développer un nouveau moyen de paiement pour ses clients. Il suffira d’agiter sa main devant un terminal spécifique, afin de réaliser différentes opérations de paiement.

De nouveaux scanners sont en développement chez le géant du commerce, qui se basent sur la technologie biométrique, afin d’identifier chaque client à part. Ceux-ci sont en train d’être testés en interne au sein des locaux de la firme new-yorkaise de la compagnie.

Cela devrait être plus sécurisé que les modes de paiement qui existent à ce jour, notamment que chaque individu dispose d’une empreinte digitale qui lui est propre. Toutefois, les fraudeurs ne devraient pas manquer d’imagination pour dépasser cet « obstacle ».

Cela dit, cette technologie prendrait en compte plusieurs paramètres, notamment la taille, la forme et l’empreinte de chaque individu, afin de procéder à différentes transactions au sein des magasins de la compagnie.

Contrairement aux technologies biométriques présentes sur les smartphones, la technologie d’Amazon marche sans qu’il y’ait de contact physique avec les scanners. Ceux-ci disposent de caméras leur permettant d’effectuer une lecture précise de chaque détail de la main, afin de l’associer à un client. Cela dit, Amazon indique que la technologie est loin d’être prête pour un déploiement prochain, mais que celle-ci affiche des résultats satisfaisants pour le moment.

Dans les détails, chaque main sera associée au compte d’un client disposant d’une carte de crédit ou de débit auprès d’Amazon, à noter que cette technologie sera proposée aux clients du service « Prime » dans un premier temps. Ce choix est justifié par le fait que les données personnelles des clients Prime sont déjà stockées au sein des serveurs d’Amazon.

Pour Bezos, l’objectif serait de réduire le temps d’attente au sein des points de vente. Mais reste à savoir quel est le revers de la médaille pour l’adoption d’une telle technologie, surtout que l’on est en train d’utiliser des données personnelles pouvant bien être piratées.

Données personnelles : Fuite de 400 millions de numéros de téléphone chez Facebook