Affaire Raissouni: le SNPM invoque la présomption d’innocence

05 Sep 2019 à 22:19 Presse
Affaire Raissouni: le SNPM invoque la présomption d’innocence

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a annoncé qu’il suit « avec un grand intérêt » la question de l’arrestation de la journaliste d’Akhbar Al Yaoum, Hajar Raissouni, notant que son Bureau exécutif a examiné lors de sa réunion mardi « les données globales relatives à cette arrestation ». Le respect du principe de présomption d’innocence est au cœur de leur déclaration.

Le Syndicat désapprouve « la campagne de diffamation malveillante et non éthique contre notre collègue de la part de certaines plates-formes médiatiques, qui ont choisi de ne pas respecter les principes déontologiques dans le traitement de ce dossier ».

Le Bureau exécutif de la SNPM qui déclare porter un intérêt au développement de cette affaire aux contours politico-médiatiques appelle tous les journalistes à «s’attaquer aux pratiques scandaleuses et abusives de la profession et des médias».

Depuis qu’ils ont pris connaissance du rapport d’arrestation de la journaliste, les membres de l’instance décisionnelle du syndicat ont entamé des contacts intensifs avec les collègues ainsi qu’avec la défense de l’intéressée, « afin de rassembler les données relatives à ce dossier ».

Et pour plus d’informations, le Bureau exécutif a décidé de faire appel à un avocat pour « examiner le contenu du dossier, l’étudier afin de préparer un rapport sur le sujet et suivre tous les développements qui s’y rapportent pour traiter cette affaire avec la responsabilité et le souci de fournir toutes les garanties et conditions d’un procès équitable».

Pour rappel le journaliste Hajar Raissouni, 28 ans, a été arrêté ce samedi 31 août à Rabat pour «relations sexuelles hors mariage » et pour « recours à l’interruption volontaire de grossesse».

Revue de presse quotidienne du jeudi 5 septembre 2019