Libye: Quatre pèlerins blessés dans des tirs sur l’aéroport de Tripoli

02 Sep 2019 à 13:07 Monde
Libye: Quatre pèlerins blessés dans des tirs sur l’aéroport de Tripoli

Quatre pèlerins libyens ont été blessés, dans la nuit de samedi à dimanche, dans des tirs de roquettes visant l’aéroport de Mitiga à Tripoli, a indiqué le Gouvernement d’union nationale (GNA).

Les tirs ont coïncidé avec l’arrivée d’un avion libyen de Médine, en Arabie saoudite, qui ramenait des pèlerins de La Mecque, précisant que trois d’entre eux, dont une femme, et une autre personne ont été blessés, a fait savoir le porte-parole du ministère de la Santé, Wedad Abou Niran.

La piste d’atterrissage a été endommagée et un Airbus A330 de la compagnie Libyan Airlines a été touché par des éclats d’obus et est désormais hors service, a pour sa part indiqué le directeur de l’aéroport, Lotfi al-Tabib.

Les vols au départ et à l’arrivée de cet aéroport ont été suspendus « jusqu’à nouvel ordre », a-t-il dit.

Le GNA a dénoncé une « attaque terroriste » qu’il a imputée aux forces du maréchal Khalifa Haftar.

La Libye est politiquement divisée entre un gouvernement basé dans l’ouest soutenu par l’ONU et un gouvernement basé dans l’est, chacun ayant sa propre compagnie pétrolière. La plupart des ports et des champs pétroliers sont toutefois contrôlés par les forces du général à la retraite, Khalifa Haftar.

L’Armée nationale libyenne (ANL), basée dans l’est de la Libye, mène une offensive depuis début avril pour conquérir la capitale libyenne, où siège le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale.

Les Nations Unies, l’Union européenne et de nombreux autres pays ont condamné l’action militaire des forces de Haftar et l’ont considérée comme une atteinte à tous les efforts déployés pour parvenir à une solution politique en Libye qui mettrait fin à la crise dont s’engouffre le pays depuis 2011.

Les États-Unis imposent de nouveaux droits de douane sur les produits chinois