Insulté via un message, Abdelilah Benkirane « envoie » deux étudiants en prison