Comblé en amour comme au jeu, Piqué bat son record de gains à un tournoi de poker

27 Août 2019 à 16:00 Sport
Comblé en amour comme au jeu, Piqué bat son record de gains à un tournoi de poker

Gerard Piqué est heureux au jeu comme en amour, semble-t-il. En plus d’avoir pour épouse la chanteuse Shakira, le défenseur et par intermittence capitaine du FC Barcelone en l’absence de Messi et de Busquet, a décroché le plus gros gain de sa carrière joueur de poker, lundi. En effet, il a pris la seconde place de l’étape de l’European Poker Tour dans la ville catalane le lendemain de la victoire du FC Barcelone sur le Bétis Séville (5-2). 

Piqué, le footballeur multititré et entrepreneur à ses heures a démontré qu’il savait aussi bien manier la balle que les cartes. Lundi donc, il a prouvé qu’il était aussi un très bon joueur de poker en décrochant le plus gros gain de sa « carrière » autour d’une table. Certes il a terminé second du High-Roller (compétition au droit d’entrée, ici fixé à 25.000 euros) organisé lors de l’European Poker Tour (EPT) de Barcelone.

L’international espagnol a perdu en finale son duel face à Juan Pardo. Il a conclu avec un gain de 392.950 euros, soit le plus élevé de sa carrière de joueur de poker. À la table, il était accompagné de son coéquipier au Barça, le Chilien Arturo Vidal tous deux faisaient partie des huit finalistes. Mais ce dernier a été éliminé avant Piqué terminant en cinquième position avec 134.460 euros de gains. Gerard Piqué est un habitué des tournois de poker tout comme Neymar son ancien coéquipier. Cette fois-ci, le Brésilien réputé moins redoutable que Piqué n’était pas présent dans la ville catalane où pourtant il a ses entrées.

L’époux de Shakira figure au 83e rang des joueurs ayant récolté le plus de gains cumulés en Espagne (7.734e rang mondial). Mais qu’à cela ne tienne ! Il n’en fait pas une question de pécule, et si on l’écoute bien pour lui, c’est une forme d’entrainement mental puisque le jeu de cartes lui procure comme au football sa dose d’adrénaline à l’instar de celle ressentie pour un match de Liga, d’Europe ou autre mondiaux. En 2018 pour étayer ces sensations il avait déclaré : « J’ai joué plus de 400 matches, mais j’ai toujours cette sensation dans l’estomac et les nerfs, avait-il déclaré. Pour moi, l’expérience avant de jouer au poker est la même qu’avant de jouer un match de football ».

M.J.K

Quel rôle pour Sofiane Boufal à Southampton ? Son coach répond