Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte pour viol

26 Août 2019 à 10:46 Monde
Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte pour viol

Les choses ne semblent pas s’arranger pour Tariq Ramadan, bien au contraire. L’islamologue, qui croule sous les accusations de viol, fait face à une nouvelle plainte. 

Selon les informations de Europe 1, cette plainte a été déposée fin mai par « une femme, aujourd’hui âgée d’une cinquantaine d’années, qui travaillait alors comme journaliste radio ». Cette dernière accuse le Suisse de « viol collectif » avec « une personne de son staff », lors d’une rencontre pour une interview réalisée, le 23 mai 2014, dans la chambre d’hôtel de Tariq Ramadan, au Sofitel de Lyon.

« C’est allé très vite, c’était d’une violence inouïe », a déclaré à la justice de la plaignante, selon des propos cités par le JDD et Europe 1, racontant avoir été violée plusieurs fois par les deux hommes. Alors qu’elle avait menacé Tariq Ramadan de porter plainte avant de quitter la chambre d’hôtel, ce dernier lui aurait répondu : « tu ne sais pas à quel point je suis puissant ».

Plus encore, l’accusatrice affirme avoir reçu un message de Ramadan en janvier, deux mois après sa libération. Elle dit qu’elle n’a pas répondu à son message. Cette dernière a ajouté que deux hommes lui avaient rendu visite et lui avaient dit en personne que Ramadan avait tenté de l’atteindre.

« [Ils ont dit] si j’avais des idées mal intentionnées, ils pourraient résoudre ce problème », explique-t-elle.

L’intellectuel musulman est déjà mis en examen depuis le 2 février 2018 pour deux viols, le premier s’étant déroulé le 9 octobre 2009 et l’autre au printemps 2012 à Paris.

Ramadan a servi jusqu’à 10 mois de prison au cours de l’enquête sur la série d’allégations portées contre lui. La justice française a libéré Ramadan sous caution de 340.000 dollars en novembre 2018.

Liban : Deuxième attaque israélienne visant des positions pro-Hezbollah