Feux en Amazonie : Emmanuel Macron veut mobiliser toutes les puissances

24 Août 2019 à 23:08 Monde
Feux en Amazonie : Emmanuel Macron veut mobiliser toutes les puissances

Voulant profiter du G7 où seront réunis plusieurs dirigeants du monde, le président français Emmanuel Macron a lancé un appel à la solidarité et à la mobilisation de « toutes les puissances » pour sauver la forêt amazonienne. 

Dans une allocution retransmise à la télévision, le chef d’Etat français a plaidé pour « que ce G7 soit utile » et appelé à « répondre à l’appel de la forêt et l’appel de l’océan ».

Pendant dix minutes, il a tenté de sensibiliser à la nécessité de prendre des actions concrètes pour lutter contre la déforestation sur le long terme et parvenir à des solutions pour éteindre le feu en Amazonie, cela, en dépit des désaccord profond avec certaines puissances.

« Vous savez nos désaccords entre certains pays, en particulier avec les Etats-Unis » sur le climat (Donald Trump s’est en effet retiré de l’accord de Paris sur le climat), a-t-il dit avant de poursuive, « mais j’ai voulu que ce G7 soit utile et donc nous devons répondre à l’appel de l’océan et à l’appel de la forêt qui brûle aujourd’hui en Amazonie de manière là aussi très concrète ».

« Nous sommes tous concernés. La France l’est sans doute encore plus que d’autres autour de cette table, puisque nous sommes Amazoniens » avec la Guyane. « Donc sur l’Amazonie, nous allons lancer pas simplement un appel mais une mobilisation de toutes les puissances » présentes à Biarritz, « en partenariat avec les pays de l’Amazonie, pour lutter contre ces feux et pour investir dans la reforestation« , a déclaré le président français.

En ce sens, il a appelé tous les partenaires du G7 à intervenir en faveur de la préservation de l’Amazonie, considérée comme le poumon vert de la planète. Emmanuel Macron également fait allusion à Donald Trump en ajoutant que les invités du G7 se doivent aussi d’essayer de résoudre les « grands conflits » et « éviter les guerres commerciales« .

G7: Emmanuel Macron et Donald Trump trouvent un terrain d'entente