Revue de presse quotidienne du vendredi 23 août 2019

23 Août 2019 à 09:05 Médias
Revue de presse quotidienne du vendredi 23 août 2019

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 23 août 2019 :

Le Matin :

• Sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a reçu, jeudi au Palais des hôtes à Rabat, les enfants d’Al Qods participant à la 12è édition des colonies de vacances, organisée par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, Président du Comité Al-Qods. Cette noble initiative reflète le soutien constant qu’accorde SM le Roi à cette ville sainte et à ses habitants.

• Depuis le début du mois d’août, les médecins du secteur public ont entamé 5 jours de grève pour rappeler leurs revendications «légitimes», selon eux. Un débrayage qui est monté d’un cran depuis 2017, «face à un manque de volonté de la part du ministère de la Santé et de la primature pour apporter des solutions immédiates et concrètes», regrette le Syndicat indépendant des médecins du secteur public.

L’Economiste :

• Marquage fiscal : Qui aura le dernier mot ? L’appel d’offres pour le choix du prestataire chargé du marquage fiscal des produits soumis à la Taxe intérieure de consommation (TIC) devait connaitre son épilogue jeudi 22 août. Mais au moment où nous mettions sous presse, le nom de l’adjudicataire n’était pas encore publié. Lundi 19 août, l’ouverture des plis financiers ayant donné un avantage à l’offre de De La Rue, les influenceurs locaux de Sicpa se sont lancés dans des accusations de dumping à l’encontre de son concurrent. Quelle que soit l’identité du gagnant, une chose est certaine, la bataille pour le marché du marquage fiscal aura été particulièrement féroce.

• La justice a enquêté sur 193 affaires de blanchiment d’argent sale entre 2010- 2018. « Les efforts déployés ont donné des résultats positifs. Les magistrats chargés de la lutte contre le blanchiment des capitaux ont soldé tous les dossiers de 2010 à 2015, se félicite la présidence du ministère public. Durant presque dix ans, ce type de crime financier a connu une hausse soutenue. En effet, une seule affaire a été enregistrée au début de la décennie contre 52 à fin 2018. Le Maroc s’est doté d’une législation contre l’argent sale et le financement du terrorisme en mai 2007. La loi a été depuis amendée à deux reprises en 2011 et 2013.

Aujourd’hui le Maroc :

• Le RNI a affirmé sa « pleine adhésion » à l’approche inclusive prônée par SM le Roi Mohammed VI dans son discours, une démarche à même de faire aboutir la mission de la commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement. Le parti de la colombe a salué le contenu du discours adressé par le Souverain à l’occasion du 66ème anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple, en ce sens qu’il place le citoyen au cœur de la dynamique du développement humain, apprend-on auprès de la direction du parti. Soulignant la nécessité de mobiliser les compétences nationales qualifiées afin de stimuler les efforts de développement, le RNI insiste sur le besoin d’œuvrer activement à surmonter les contraintes et à répondre aux besoins notamment des jeunes, des populations rurales et des périphéries des villes, avec une attention particulière pour la classe moyenne, souligne la même source.

• Un Conseil de gouvernement s’est tenu jeudi. Au début de ses travaux, le Conseil devait examiner un projet de loi relatif au financement collaboratif, indique un communiqué du département du chef du gouvernement. Le Conseil a examiné, par la suite, deux projets de décret dont le premier portant création de nouveaux caïdats et circonscriptions et le deuxième modifiant le décret relatif à la création d’une direction provisoire au ministère de l’Equipement et du Transport pour superviser la réalisation du nouveau port de Safi. Le Conseil a examiné, par ailleurs, le Pacte des droits de l’enfant dans l’Islam adopté lors de la 32-ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique, tenue du 28 au 30 juin 2005 à Sanaa, ainsi que le projet de loi portant approbation du pacte.

Al Bayane :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’État-major général des Forces Armées Royales (FAR), a reçu, mardi à la Résidence Royale à Al-Hoceima, le Général de Corps d’Armée, Abdelfattah Louarak, Inspecteur général des FAR, qui a remis au Souverain un livre intitulé « Les Forces Armées Royales, la Marche de la fidélité et l’esprit du renouveau », qui traite de l’action royale permanente en faveur de la modernisation de cette valeureuse institution. Cet ouvrage met en exergue l’action entreprise durant ces vingt dernières années par Sa Majesté le Roi pour la transformation et le développement des Forces Armées Royales, en veillant à la modernisation de ses équipements, au renforcement de ses aptitudes capacitaires, à l’amélioration des conditions de vie et de travail de son personnel et à la promotion de son rayonnement à l’international.

• Le Centre régional d’hémodialyse de Dakhla, relevant du centre hospitalier régional Oued Eddahab, s’est doté récemment de six générateurs de dialyse de haute gamme, pour un investissement de 777.200 DH, entièrement financé par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ces équipements médicaux sophistiqués dédiés aux patients atteints d’insuffisance rénale chronique, vont contribuer à répondre à la demande grandissante de la population et à assurer la prise en charge de nouveaux patients, a indiqué la directrice de l’hôpital Hassan II de Dakhla, Fatima Aslaou. L’achat de ces nouveaux appareils médicaux augmentera ainsi le nombre de générateurs de dialyse au sein de cette infrastructure sanitaire à 20 unités, a précisé Aslaou, relevant que les prestations du nouveau centre au profit des patients souffrant d’insuffisance rénale sont gratuites et continues.

L’Opinion :

• L’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a reculé, en glissement annuel, de 0,9% au deuxième trimestre de 2019, tandis que les transactions ont diminué de 8%, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Ce repli des prix reflète des baisses de 0,3% pour le résidentiel, de 1,9% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel, précisent BAM et ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au T2-2019. Ladite note fait également ressortir que la diminution du nombre des transactions couvre un recul de 4,4% pour le résidentiel, de 20,1% pour les terrains et de 10,5% pour le professionnel. • L’opération de sélection et d’incorporation des appelés au service militaire pour l’année 2019-2020 se déroule du 19 au 31 août, et concernera 15.000 bénéficiaires. Un total de 17 unités militaires réparties sur l’ensemble du territoire national ont été mobilisées pour accueillir les appelés et les transférer par des autocars militaires aux centres de formation situés dans les villes de Larache, Al Hoceima, Bouarfa, Dakhla, Laayoune, Meknès, Agadir, Casablanca, Taza, Oujda, Errachidia, Kénitra, Ouarzazate, Mediouna, Tadla et Guelmim. Des commissions spécialisées traiteront les dossiers des appelés au service militaire et arrêteront les listes de l’année à 15.000 appelés, qui effectueront leur service militaire pour une période d’une année, à partir du 1er septembre prochain. Libération :

• Le Maroc et les Iles Fidji sont animés d’une forte volonté pour renforcer leurs relations bilatérales et ériger un partenariat mutuellement bénéfique, a souligné, mercredi à la capitale fidjienne Suva, l’ambassadeur du Maroc en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans les États du Pacifique, Karim Medrek. Le Maroc a fait le choix de la coopération Sud-Sud et il l’a mise au cœur de ses priorités stratégiques et économiques, et ce à la faveur de la politique économique ouverte du Royaume et à sa croissance économique fiable, a-t-il indiqué en marge d’une visite de travail aux Fidji.

• Le vice-président de la Chambre des conseillers, Abdelkader Salama, s’est entretenu, à Mexico, avec la présidente de l’Union interparlementaire (UIP), Gabriela Cuevas, axés sur les moyens de renforcer la coopération entre le Parlement marocain et cette institution législative internationale. Les entretiens ont eu lieu en marge de la participation d’une délégation parlementaire marocaine, comprenant Salama et Mohamed Ouzzine, vice-président de la Chambre des représentants, à la célébration du 25e anniversaire de la création du Forum des présidents des parlements d’Amérique centrale et des Caraïbes. Cuevas a salué les initiatives du Parlement marocain pour relever les défis régionaux et internationaux, notamment en matière de lutte contre la violence et le terrorisme, la migration, le changement climatique et la sécurité alimentaire et énergétique.

Al Ahdat Al Maghribia :

• A l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI, Bank Al-Maghrib (BAM) émet un billet commémoratif de 20 dirhams. Ce billet, conçu et produit par Dar As-Sikkah, est imprimé sur un substrat plastique (en polymère) utilisé pour la première fois pour la production d’un billet de banque marocain, fait savoir BAM dans un communiqué parvenu à la MAP. Le nouveau billet de 20 dirhams se distingue par l’orientation verticale de son recto composé du portrait du Souverain et le verso de la coupure est constitué de représentations stylisées de quelques grands projets réalisés sous le règne de SM le Roi.

• Les prix des volailles atteignent des niveaux inexpliqués depuis la fin de l’Aïd Al-Adha. La hausse du prix du poulet destiné à la consommation s’est avérée excessive. Cela s’explique par l’intervention des intermédiaires qui veulent dégager des marges très élevées et aussi à cause de certains distributeurs. En plus, des commerces profitent de l’Aïd Al-Adha pour vendre plus cher le poulet au consommateur, a expliqué Said Janah, secrétaire général de l’association marocaine des éleveurs de volailles. Janah a également appelé les autorités concernées à entreprendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux anomalies dans ce secteur.

Akhbar Al Yaoum :

• Après le discours que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé à l’occasion du 66è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, où le Souverain a relevé que « l’obtention du baccalauréat et l’accès à l’université ne constituent pas un aboutissement en soi », Saaïd Amzazi, ministre en charge de l’Éducation nationale a souligné que son département opérera une véritable mise en adéquation de la carte de formations avec les besoins du marché de l’emploi national et œuvrera à améliorer les filières de la formation professionnelle. De plus, la dimension de l’évolution des métiers sera également prise en compte en multipliant les formations dans les métiers du futur, tels que ceux de l’intelligence artificielle, du digital-offshoring, ou encore des industries propres, a souligné Amzazi, annonçant que ces filières seront déployées au sein des Cités des Métiers et des Compétences, structures multifonctionnelles dont chaque région du Maroc sera dotée à partir de 2021. L’offre de formation sera également déployée en fonction des spécificités et des potentialités de chaque région en matière de secteurs d’activités, tels que l’industrie, l’agriculture, la pêche, ou encore l’artisanat, a-t-il précisé.

• L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de juillet 2019, une baisse de 0,8% par rapport au mois précédent, indique le Haut-commissariat au plan (HCP). Cette variation est le résultat de la baisse de 2,0% de l’indice des produits alimentaires et de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires, explique le HCP dans une note d’information relative à l’IPC du mois de juillet 2019. Les baisses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2019 concernent principalement les «légumes» avec 8,1%, les «poissons et fruits de mer» avec 4,3%, les «fruits» avec 3,6%, les «viandes» avec 1,7% et le « lait, fromage et œufs» avec 0,5%.

Al Alam :

• L’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses a annoncé qu’il sera procédé le 05 septembre 2019 à l’ouverture des plis relatifs à l’appel d’offres pour l’attribution de contingents tarifaires préférentiels accordés par le Maroc aux Etats-Unis, au titre de l’exercice 2019, dans le cadre de l’Accord de Libre Echange, portant sur l’importation de 576.000 tonnes du blé tendre. Sachant que le Maroc n’a produit, au titre de la campagne agricole 2018-2019, que 52 millions de quintaux des trois principales céréales (blé dur, tendre, orge).

• Le secrétaire général du PI, Nizar Baraka, a indiqué que le discours prononcé par SM le Roi à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple constitue un appel clair et franc pour asseoir un nouveau modèle de développement purement marocain. Ce nouveau modèle devant engendrer un nouveau contrat social, à même de transcender les états d’épuisement politique, social et économique atteints par l’actuel modèle, lequel a distillé les conditions d’une crise de confiance au sein des différents niveaux de la vie publique, a souligné Baraka, notant que le nouveau contrat social se décline comme une nécessité impérieuse afin de garantir l’efficience des droits invoqués dans la Constitution.

Bayane Al Yaoum :

• Le ministère de la Santé a réfuté le contenu d’un rapport publié par un site électronique, selon lequel le système national de protection sanitaire arrive dernier dans un classement portant sur 89 pays, affirmant que les conclusions de ce document manquent de rigueur, de crédibilité et de méthodologie scientifiques. Le rapport en question ne se conforme guère aux standards édictés par les organisations internationales, ni à ceux adoptés dans l’élaboration de ce genre de travaux, a expliqué le département dans un communiqué en réaction à ce qui a été publié à ce sujet.

• Ivanka Trump, conseillère spéciale du président américain, a salué l’adoption par le Maroc d’un nouveau cadre législatif des terres soulaliyates consacrant davantage d’égalité et d’ouverture aux investissements au profit notamment des femmes. « Nous saluons le gouvernement marocain pour cette importante étape », a écrit Ivanka Trump, lundi sur Twitter ajoutant: « Nous avons hâte d’appuyer sa mise en œuvre intégrale ». « W-GDP continuera à soutenir les droits fonciers des femmes », a poursuivi la conseillère spéciale du président américain, en référence à l’Initiative mondiale pour le développement et la prospérité des femmes (Women’s Global Development and Prosperity Initiative (WGDP), un programme gouvernemental mis en place en février 2019 par le gouvernement américain.Ce programme porté par Mme Ivanka Trump vise à aider à l’autonomisation économique des femmes. Il est doté d’un budget de 50 millions de dollars, fournis par l’Agence de développement américaine USAID.

Rissalat Al Oumma :

• Le discours adressé à la Nation par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple a défini les contours du nouveau modèle de développement, a souligné l’universitaire Mohamed El Ghali. Ce nouveau modèle de développement sera élaboré selon une approche participative et inclusive à travers la création d’une commission spéciale, rappelle cet enseignant des sciences politiques et du droit constitutionnel à l’université Cadi Ayyad de Marrakech. Le premier axe sur lequel insiste le discours Royal a pour objectif l’orientation de ce nouveau modèle de développement sur les missions de réajustement, d’anticipation, de prospective ainsi que sur les finalités visant la réalisation du développement, de l’équité, de l’impact positif et l’essor global, a-t-il insisté.

• Le discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple est un plaidoyer pour instaurer un nouveau contrat social, a affirmé le président de l’Institut Marocain des Relations Internationales (IMRI), Jaouad Kardoudi. Ce nouveau contrat social, qui sera élaboré par la Commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement du Royaume, sera basé sur la réduction des disparités sociales à travers un soutien aux couches les plus démunies, notamment dans le monde rural et les zones périurbaines, a expliqué Kardoudi.

Al Massae :

• Des groupes parlementaires exerceraient des pressions au sein de la Chambre des conseillers pour enterrer une proposition de loi, déposée par le groupe PJD sur la déclaration obligatoire du patrimoine, selon des sources informées. Les efforts fournis par deux partis, l’un faisant parti de l’opposition et l’autre de la majorité, visent à faire tomber ce texte avant qu’il ne soit renvoyé à la Chambre des représentants, expliquent ces sources. Des groupes parlementaires avaient en effet réussi à dissuader des parlementaires de la discussion de cette proposition de loi.

• Après trois semaines d’attente, le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a fixé le rendez-vous de la réunion des leaders de la majorité pour discuter de manière plus détaillée notamment le remaniement ministériel prévu et les changements qui seraient opérés sur les postes de responsabilité au sein de l’administration. Une réunion est prévue en effet en début de semaine entre El Otmani et les dirigeants de la majorité. Cette réunion examinerait la nature du remaniement ministériel et serait l’occasion de lancer des concertations initiales avec les partis de la majorité sur les départements concernés par ce remaniement.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Un inspecteur de police exerçant au district provincial de sûreté à Sidi Kacem a été contraint, jeudi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires qui a exposé la vie de citoyens et d’éléments de la police à une menace sérieuse et grave à l’aide d’arme blanche. Lors de son interpellation, le mis en cause a opposé une résistance farouche, ce qui a contrait le fonctionnaire de police à tirer trois balles de son arme de service, dont deux ont atteint le suspect au niveau des membres inférieurs, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale.

• Les dépenses de fonctionnement émises se sont établies à 122,4MMDH, dont 64,4 MMDH ont concerné les traitements et salaires qui enregistrent une hausse de 2,7%. Les dépenses de matériel ont augmenté de 12,5% (28,9 MMDH contre 25,7MMDH). Les dépenses émises au titre du budget général ont été de 209,8MMDH à fin juillet2019, en hausse de 15,8%par rapport à leur niveau à fin juillet2018, en raison de l’augmentation de 11,3% des dépenses de fonctionnement, de 4% des dépenses d’investissement et de 41,8% des charges de la dette budgétisée, indique la Trésorerie générale du Royaume.

Revue de presse quotidienne du jeudi 22 août 2019