Installation d’agents d’autorité nouvellement nommés dans la préfecture de Salé

22 Août 2019 à 17:10 Société
Installation d’agents d’autorité nouvellement nommés dans la préfecture de Salé

Plusieurs agents d’autorité nouvellement nommés dans la préfecture de Salé, dans le cadre du mouvement opéré par le ministère de l’Intérieur, ont été installés jeudi dans leurs fonctions.

Ces nouvelles nominations ont concerné le secrétaire général de la préfecture de Salé, le Pacha, des caïds, des chefs de Cercles et des caïds chefs d’annexes administratives relevant de la préfecture. S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la préfecture de Salé, Omar Touimi, a indiqué que ce mouvement des agents d’autorité initié par le ministère de l’Intérieur intervient en application des Hautes directives royales pour donner une nouvelle dynamique à l’administration territoriale pour qu’elle puisse accompagner les mutations qui surviennent dans le Royaume.

« Cette opération vise à doter l’administration territoriale d’une nouvelle génération de compétences pour une plus grande efficacité et une meilleure rationalisation des ressources humaines« , a-t-il relevé.

Touimi a, dans ce sens, appelé les nouveaux agents d’autorité à concrétiser la politique de proximité à travers une présence quotidienne et permanente sur le terrain, à intensifier les efforts pour relever les défis dans les domaines notamment économique et sociale, à préserver les droits et les libertés publiques et individuelles, à être constamment présents et à l’écoute des besoins des citoyens et leurs doléances, et à œuvrer pour résoudre leurs problèmes, tout en veillant à l’application de la loi et à la sécurité des citoyens.

Le mouvement entrepris à l’échelle nationale par le ministère de l’Intérieur dans les rangs des agents d’autorité a concerné 895 agents au total. Ils représentent près de 20% de l’ensemble des membres de ce corps exerçant au sein de l’Administration territoriale.

Incendie de plus de 1100 hectares boisés dans province de Driouech : l'AMDH tient le gouverneur pour « responsable »