Kosovo : Le Parlement vote son auto-dissolution

22 Août 2019 à 10:38 Monde
Kosovo : Le Parlement vote son auto-dissolution

Après la démission en juillet du premier ministre Ramush Haradinaj, le Parlement kosovar a voté, jeudi 22 août, sa propre dissolution ouvrant la voie à des élections législatives anticipées. 

Après ce vote de l’Assemblée, les autorités devront organiser dans les 45 prochains jours des élections législatives, repoussant encore une fois le dialogue avec la Serbie. Après cette nouvelle, le président Hashim Thaçi est attendu pour faire une annonce.

La dissolution du Parlement kosovar intervient dans la foulée de la démission du premier ministre et ancien combattant de la guérilla kosovare Ramush Haradinaj qui a été convoqué par un tribunal international pour crimes de guerre. L’ex-chef du gouvernement avait déjà comparu une fois devant ce tribunal mis en place par La Haye, le 24 juillet.

L’ancien commandant de la guérilla kosovare est soupçonné d’avoir commis des crimes pendant le conflit contre les forces serbes, les Roms et les opposants albanais entre 1998 et 1999. Pour rappel, cette dernière guerre en ex-Yougoslavie avait fait plus de 13.000 morts, dont 11.000 Kosovars albanais, 2.000 Serbes et quelques centaines de Roms.

Vers un possible retour de la Russie au G8