« Le Cheval » de Frenando Botero exposé devant le musée Mohammed VI de Rabat

21 Août 2019 à 09:00 Culture
« Le Cheval » de Frenando Botero exposé devant le musée Mohammed VI de Rabat

Une autre œuvre mondiale vient illuminer la capitale du Royaume. Il s’agit de la fameuse sculpture « Le Cheval » du grand artiste colombien, Fernando Botero, exposée le week-end dernier devant l’entrée principale du musée Mohammed VI d’Art contemporain et moderne de Rabat.

Photo : Youssef Sodor

Installé au côté du « Guerrier Masaï », de l’artiste sénégalais Ousmane Sow, et de l’œuvre de la sculptrice marocaine Ikram Kabbaj, « Le Cheval » de Botero de 3 mètres de haut et deux tonnes de bronze, restera exposé devant le musée pour une durée de 4 ans. Le public R’bati aura l’occasion de contempler cette belle œuvre gratuitement, en passant devant le musée.

Photo : Youssef Sodor

D’ailleurs, les sculptures de l’artiste colombien, né à Medellín en 1932 et réputé pour ses personnages aux formes rondes et volumineuses, font aujourd’hui partie du paysage urbain des grandes villes du monde y compris Rabat.

En effet, les œuvres de Fernando Botero ont été exposées dans plusieurs grandes métropoles dans le monde, à l’image de New York, Paris, Londres, Moscou, Florence, Madrid, Singapour ou encore Tokyo.

Quant au Maroc, il est le deuxième pays arabe, après Dubai, « à avoir le privilège de ramener et exposer le fameux “Cheval” de l’artiste Fernando Botero » nous indique Fatima-Zahra Khlifi responsable au sein du musée Mohammed VI d’art contemporain et moderne de Rabat.

« C’est un artiste énorme, si j’ose dire, qui fait des réalisations en quelque sorte très volumineuses, et qui exprime de la volupté. Généralement ses œuvres ne représentent pas un état d’âme ou des sentiments, mais c’est plutôt des réalisations qui exploitent un volume très intéressant et généreux » poursuit au micro d’Hespress Fr, la responsable au sein du musée Mohammed VI de Rabat.

Photo : Youssef Sodor

Et d’ajouter : « ceci est non seulement un plaisir de recevoir cette sculpture, mais ça prouve aussi la confiance de l’artiste ainsi que le travail et les efforts fournis, que ce soit par la Fondation nationale des musées (FNM) ou le Musée, pour solliciter des artistes internationaux à venir exposer leurs œuvres devant des artistes nationaux et montrer que tous simplement que le Maroc est un pays très riche et diversifié, prêt à recevoir tout type d’œuvres artistiques ».

Interrogé sur cette belle initiative du musée de Rabat, qui consiste à exposer des œuvres de grands artistes devant le musée au plus grand bonheur des passants, Fatima-Zahra Khlifi nous explique que d’habitude c’est le public qui rentre au musée pour découvrir les œuvres « mais cette fois-ci c’est le musée qui s’apprête et qui souhaite sortir à la rencontre de son public ».

Photo : Youssef Sodor

Mis à part la sollicitation des artistes internationaux pour que leurs œuvres soient exposées au musée d’art contemporain de Rabat, cette fois-ci, c’est l’artiste colombien Fernando Botero « qui a voulu que son œuvre soit exposée devant le musée. Sa revient à la base à la confiance de l’artiste en la fondation et le musée qui se prépare actuellement pour la grande biennale de Rabat », nous a fait savoir Khlifi.

En effet, Rabat s’apprête à accueillir sa première Biennale d’art contemporain baptisée « Un instant avant le monde », prévue du 10 septembre au 10 décembre prochain. Cette première édition inaugurale réunira une soixantaine d’artistes, nationaux et internationaux, qui feront communiquer leurs œuvres dans plusieurs espaces culturels de la capitale, au grand bonheur des amoureux de l’art.

Sécurité sociale : Le "Théâtre Forum" fait escale le 30 septembre prochain à Agadir