Football européen : Des champions sortants à la traîne au bonheur des outsiders

19 Août 2019 à 14:06 Sport
Football européen : Des champions sortants à la traîne au bonheur des outsiders

En Espagne, mis à part le champion sortant, le FC Barcelone, battu d’entrée à Bilbao en lever de rideau de la première journée, les favoris au sacre n’ont pas déçu. C’est ainsi que ni l’Atlético Madrid nouvelle version en son antre (1-0) face à Getafe où le Lion de l’Atlas Fayçal Fajr était titulaire, ni le Real Madrid très revanchard à Vigo (3-1) face au Celta et encore moins le FC Séville (2-0) devant l’Espagnol Barcelone n’ont tremblé.

Avec le promu Mallorque vainqueur de Eibar (2-1), ou encore Valladolid bourreau du Betis de Séville (2-1) Bilbao, Alavés et Ossassuna, les deux clubs de la capitale qui partagent la première place avec tout ce beau monde, prennent un ascendant psychologique sur leur rival historique le FC Barcelone qui les a devancés la saison passée. Lors de cette première journée marquée par les expulsions et les blessures de joueurs clés à l’instar de Suarez qui vient prêter compagnie à Messi à l’infirmerie catalane, du talentueux colchonero Joao Felix. Pour ceux qui ont vu rouge à l’instar du Croate Luka Modric (Real Madrid) que d’aucuns ont jugé sévère, du Brésilien Renan Lodi (Atlético Madrid) ou de Jorge Molina (Getafe), du gardien de but du Betis Joel Robles ils devraient manquer cruellement à leurs clubs respectifs lors de la prochaine journée.

En Allemagne, le carton plein du Borussia Dortmund at-home (5-0) et celui du RB Leipzig qui a étrillé dimanche en déplacement le promu Union Berlin (4-0) font déjà des deux formations du podium de l’exercice passé, en cette entame de la Bundesliga, les deux plus rudes concurrents à craindre pour les Bavarois. Le Bayern Munich dans l’histoire s’étant fait neutraliser par l’autre club de Berlin le Hertha (2-2) en son Arena.

En France et en Angleterre, les champions sortants à l’instar de la Liga et de la Bundesliga n’ont pas été épargnés. Manchester City accroché par un grand Tottenham (2-2) voit son rival Liverpool vainqueur difficile (2-1) en déplacement à Southampton et Arsenal (2-1) tout autant ardument à l’Emirates stadium face pourtant à plus petit que soi à Burnley en l’occurrence, s’envoler en tête de classement. Chelsea qui recevait, Leicester en alternant le bon et le moins bon n’a pu faire mieux qu’un nul à domicile (1-1) alors qu’il avait ouvert le score. Manchester qui jouera à Wolves à Wolverhampton ce soir a la possibilité de s’inviter aux commandes de la Premier League.

Du côté de l’Hexagone, Lyon se taille la part de son homophone serait-on tenté de dire. En effet, l’OL est indéboulonnable de son piédestal, après son 3-0 à Monaco le voilà qu’il récidive en en double (6-0) S.V.P face à l’infortuné Angers. Avec Nice vainqueur en déplacement (2-1) de Nîmes et surtout du FC Rennes qui a créé la sensation en tombant le PSG (2-1), ils se partagent la tête du classement de la Ligue1. Mais si les Gones mérite amplement leur première place au regard des neuf buts inscrits en deux rencontres, sans rien avoir encaissé, Rennes vainqueur aux biceps face à de pâles Parisiens (2-1) mériterait sans aucun d’être couronnée « the team of the week » pour le courage et abnégation dont les Bretons ont fait preuve. Avec ces vertus qui ont fait plier genoux le PSG, Rennes pourrait nous sortir une belle saison.

Seul le Portugal semble échapper à ce marasme d’entrée d’exercice. Benfica d’un deux sur deux (victoire à Belenenses 2-0) devance son éternel rival Porto d’une victoire. Les Lisboètes partagent la tête du classement avec un illustre inconnu, le Farmalicao vainqueur (1-0) en prélude de cette seconde journée de Rio Ave. Enfin, dans cette même perspective, de champion menant, l’Ajax Amsterdam est resté en tête de « équipe Championnat néerlandais. La formation Erik Ten Hag où évolue en maître absolu Hakim Ziyech a battu Venlo (4-1), samedi. C’est d’ailleurs le Lion de l’Atlas qui a ouvert le score une minute avant la mi-temps permettant ensuite une gestion facile pour son équipe.

M.J.K

Convoqué par Halilhodzic, Mohammed Ihattaren n'a pas encore fait son choix