Quelque 330 migrants en route pour l’île grecque de Lesbos arrêtés par les garde-côtes turcs

19 Août 2019 à 13:10 Monde
Quelque 330 migrants en route pour l’île grecque de Lesbos arrêtés par les garde-côtes turcs

Quelque 330 migrants clandestins en route pour l’île grecque de Lesbos ont été arrêtés par les garde-côtes turcs, a indiqué dimanche l’agence de presse turque « Anadolu ».

Les embarcations qui partaient du district d’Ayvacik, dans la province de Çanakkale (nord-ouest de la Turquie), ont été arraisonnées au cours de sept opérations menées depuis samedi soir, a précisé la même source.

La Turquie, qui accueille plus de 3,5 millions de réfugiés syriens (un record dans le monde), figure parmi les pays de transit pour les migrants clandestins dans leur périple vers l’Union européenne. Les autorités turques interviennent dans le cadre d’un accord avec l’UE qui a entraîné la baisse du nombre des migrants et des réfugiés, principalement syriens, qui cherchent à émigrer vers l’Europe en y entrant par la Grèce.

Signé en mars 2016, l’accord prévoit notamment une aide financière, la libéralisation des visas de tourisme pour les ressortissants turcs et l’accélération du processus d’adhésion à l’UE. La semaine dernière, le gouvernement grec s’est dit « profondément inquiet » d’une hausse des arrivées de migrants sur ses îles égéennes et appelle la Commission européenne à « un partage plus juste du fardeau« .

Sur les cinq îles égéennes proches de la Turquie (Lesbos, Samos, Chios, Kos et Leros), le nombre total de migrants « a dépassé les 20.000, ce qui constitue une augmentation de 17 % en quelques semaines« , a indiqué le ministre adjoint grec chargé de la Protection du citoyen, Georges Koumoutsakos, ajoutant que la hausse est notamment sensible à Lesbos, principale porte d’entrée pendant la crise migratoire de 2015.

Pétrolier iranien : Téhéran envoie ses avertissements aux Etats-Unis