L’Espagne propose à l’Open Arms d’accoster dans le port d’Algésiras

18 Août 2019 à 13:41 Monde
L’Espagne propose à l’Open Arms d’accoster dans le port d’Algésiras

Le gouvernement espagnol en fonction a proposé dimanche au navire humanitaire de l’ONG Proactiva Open Arms, à bord duquel se trouvent une centaine de migrants secourus en Méditerranée, de venir accoster au port d’Algesiras, à l’extrême sud du pays.

Le chef de l’exécutif espagnol, Pedro Sanchez, « a ordonné aujourd’hui l’habilitation du port d’Algesiras pour recevoir le bateau Open Arms, transportant une centaine de migrants, qui se trouve actuellement face à l’île italienne de Lampedusa« , a indiqué un communiqué de la présidence du gouvernement.

Sanchez a pris cette décision en raison de « la situation d’urgence à bord, après deux semaines de navigation, et face à l’inconcevable décision des autorités italiennes de fermer tous les ports du pays« , a précisé le communiqué.

« Les ports espagnols ne sont ni les plus proches ni les plus sûrs pour l’Open Arms, mais pour l’instant l’Espagne est le seul pays disposé à l’accueillir dans le cadre d’une solution européenne« , a poursuivi la même source, relevant que la situation des migrants a suscité de vives inquiétudes de la part de l’exécutif, qui oeuvrait à trouver une solution européenne commune.

Le gouvernement espagnol a, à cet égard, assuré qu’il compte mettre en oeuvre l’accord de répartition des migrants convenu entre six pays européens, dont l’Espagne, soulignant la nécessité d’aller de l’avant et de mettre en place une solution européenne, ordonnée et solidaire en vue de relever le défi de la migration.

« La résolution de la crise de l’Open Arms devrait inciter la communauté européenne à continuer de travailler avec les valeurs de progrès et d’humanisme à même de renforcer son leadership éthique dans le monde« , a conclu la même source.

Sahara marocain : "L’indépendance n’est pas une option pour les États-Unis", selon le Wall Street Journal