Accidents routiers : le groupe PAM exige la présence d’Amara et Boulif

16 Août 2019 à 15:33 Parlement
Accidents routiers : le groupe PAM exige la présence d’Amara et Boulif

Tirant constat du taux élevé d’accidents mortels sur les routes marocaines, le groupe PAM de la Chambre des représentants a écrit ce jeudi 15 août au président de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des minéraux et de l’environnement, lui demandant de convoquer une réunion « urgente » pour discuter de cette problématique.

Pour cette réunion qui se veut « dans l’immédiat », comme le précise la lettre écrite adressée au président de ladite Commission, les députés PAM de la première Chambre exigent la présence du ministre de tutelle, Abdelkader Amara, ainsi que son secrétaire d’État chargé des transports, Najib Boulif. Ce dernier est en capacité de présenter des études actualisées sur le problème des accidents mortels dans les routes du pays, avec des statistiques détaillées sur les pertes humaines, les blessures et les dommages matériels.

Les députés du PAM ont également appelé à examiner les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre ce fléau qui s’aggrave notamment en période de vacances.

Rien que la semaine dernière, la « guerre routière » a connu une augmentation spectaculaire : 16 personnes ont été tuées et 2 096 blessées sont à déplorer, dont 87 grièvement.

En milieu urbain 1 606 accidents de la route ont été signalés, peut-on lire dans la correspondance du groupe parlementaire d’opposition.

Conseil du gouvernement : l'Exécutif reprendra du service jeudi prochain