Hong Kong : Reprise du trafic aérien sous la menace de Pékin

14 Août 2019 à 10:42 Monde
Hong Kong : Reprise du trafic aérien sous la menace de Pékin

Les manifestations à l’aéroport de Hong Kong se sont calmées mercredi, ouvrant la voie à une reprise normale du trafic aérien. Mais Pékin n’entend pas lâcher la pression, au contraire, le ton monte.

Après deux jours de manifestations intenses bloquant les départs de l’aéroport de Hong Kong, les manifestants pro-démocratie ont pris congé laissant derrière eux une situation toujours aussi instable dans l’île.

Paralysant le huitième plus important aéroport du monde en termes de fréquentation, les manifestants estiment que c’est leur dernier recours pour faire entendre leur voix.

Mercredi matin, la mobilisation s’est terminée dans des affrontements avec les forces de l’ordre. Un policier a failli utiliser son arme à feu lorsqu’il s’est retrouvé attaqué par des manifestants.

Le retour à la normale a été acté par l’aéroport de Hong Kong mercredi matin avec des vols programmés dans la journée et des enregistrements qui reprenaient.

La veille, le président américain Donald Trump a alerté dans un tweet du rassemblement de l’armée chinoise à la frontière de l’ex-colonie britannique tout en appelant « tout le monde » au « calme ».

Mais la Chine ne compte pas faire baisser la pression contre les manifestants prodémocratie refusant l’extradition judiciaire à Pékin. « Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes quasi terroristes », a déclaré Xu Luying, le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du gouvernement chinois, dans un communiqué publié mercredi.

La Chine qui a menacé à maintes reprises les manifestants hongkongais a encore une fois haussé le ton après les manifestations de la veille lors desquelles deux Chinois ont été malmenés dans l’aéroport de Hong Kong.

Mexique : Rosario Robles placée en prison pour des accusations de corruption