Boeing 737 MAX : Norwegian suspend ses vols transatlantiques

14 Août 2019 à 05:00 Monde
Boeing 737 MAX : Norwegian suspend ses vols transatlantiques

Norwegian a annoncé mardi la suspension de tous ses vols transatlantiques depuis l’Irlande vers les Etats-Unis et le Canada, invoquant les déboires du Boeing 737 MAX. La décision, qui sera effective à compter du 15 septembre, affectera six routes exploitées depuis Dublin, Cork et Shannon vers les Etats-Unis et le Canada.

« Nous avons entrepris un examen complet de notre opération transatlantique entre l’Amérique du Nord et l’Irlande et nous avons conclu que ces liaisons ne sont plus viables sur le plan commercial compte tenu des circonstances« , a déclaré Matthew Wood, responsable des activités long courrier.

Norwegian, qui s’efforce de réaliser un bénéfice, a déclaré le mois dernier que l’échouement de l’avion Boeing 737 Max pourrait annuler son plan de retour à la rentabilité.

Pionnière dans le long courrier low cost, Norwegian est frappée de plein fouet par le maintien au sol des 737 MAX, modèle interdit de vol après deux accidents mortels rapprochés et dont elle possède 18 appareils. En juillet, elle avait évalué le coût de leur immobilisation à plus de 72 millions d’euros pour l’année.

Depuis mars, la compagnie a tenté de pallier l’absence des 737 MAX entre l’Irlande et l’Amérique du Nord avec des locations d’avion. « Toutefois, dans la mesure où la date du retour en service du 737 MAX reste incertaine, cette solution n’est pas durable« , a souligné Wood. La compagnie aérienne a précisé que tous les clients ayant déjà réservé des vols seront redirigés vers d’autres services norvégiens. Les passagers ne souhaitant plus voyager avec la compagnie aérienne, Norwegian leur proposerait un remboursement complet.

« Nous allons continuer à offrir des services réguliers entre Dublin et Oslo, Stockholm et Copenhague« , a souligné Wood. La compagnie aérienne a déclaré que les licenciements résultant de la décision de mettre fin aux liaisons Irlande/Etats-Unis seraient « un dernier recours« .

« Nos 80 membres du personnel administratif de Norwegian Air International et de la société d’actifs du groupe norvégien, Arctic Aviation Assets, ne seront pas affectés par les fermetures d’itinéraires« , a ajouté le responsable. La décision n’affecte pas les autres routes long courrier de la compagnie desservies avec des Boeing 787 Dreamliner.

Migration : Baisse de 30 % du nombre d'entrées illégales en Europe à fin juillet