Hirak : Ahmed Zefzafi léve les drapeaux noirs

13 Août 2019 à 17:50 Politique
Hirak : Ahmed Zefzafi léve les drapeaux noirs

Le père du leader du Hirak du Rif, Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de prison ferme s’est dit attristé par le fait que son fils et les autres détenus n’aient pas été libérés à l’occasion de Aïd Al-Adha.

Ahmed Zefzafi a partagé sur sa page Facebook une photo de lui, accrochant  quatre baniéres noires sur le toit de son domicile à Al Hoceima.

S’appuyant sur des références littéraires arabiques anté et post-islamiques, Ahmed Zefazfi commente ainsi sa photo :  « Nos enfants ont été arrêtés et détenus, et avec eux tout le Rif. Aprés plus de deux ans, les familles des détenus attendaient des nouvelles du centre. Mais c’est plutôt la frustration qui était au rendez-vous, car ils n’ont pas trouvé de semblable à Al Khansaä pour lamenter sur leur sort, ni un Mouaâtassim pour les sauver et ainsi faire sortir le Rif de la salle des soins intensifs pour qu’il cesse de porter la croix. Ceux qui prennent des décisions pour le pays dans son ensemble, et pour Rif en particulier, envisagent d’imposer l’oppression pour augmenter le pouvoir d’influencer ceux qui restent. Et en cette troisième fête de l’Aïd aprés les arrestations, nous ne déléctons toujours pas du goût et de la douceur des festivités. Nous nous contentons de changer ces couleurs, qui indiquent la noirceur de la situation pour moi, pour toutes les familles de détenus et pour la région dans son ensemble, sur le plan vital, sécuritaire, économique et médiatique« .

Le pére du leader du Hirak rifain ajoute en disant que « malgré l’horreur et la cruauté de la situation, j’essaie moralement de féliciter les autres frères à l’occasion de l’Aïd Al Adha, en souhaitant à tous le bonheur qui nous a manqué« .

Indemnisations du CNDH : Des victimes des "années de plombs" floués ?