ABC: Baisse des flux migratoires grâce à la coopération avec le Maroc

09 Août 2019 à 19:13 Politique
ABC: Baisse des flux migratoires grâce à la coopération avec le Maroc

Les flux de migrants clandestins qui sont arrivés au cours de cette année sur les côtes espagnoles se sont inscrits à la baisse, et ce grâce à la coopération avec le Maroc, a mis en avant vendredi le quotidien espagnol ABC.

Selon la publication, qui cite des chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur, « la coopération importante avec le Maroc a permis de freiner les flux de migrants arrivant en Espagne, et le nombre de migrants clandestins qui ont gagné le pays ibérique, par voie maritime, a reculé de 40,7% à fin juillet dernier, en glissement annuel ».

ABC a, à cet égard, salué l’implication croissante du Maroc dans les opérations de sauvetage des migrants au niveau du Détroit de Gibraltar et dans la mer d’Alboran.

« Depuis des mois, le Maroc est impliqué activement dans les opérations de secours des migrants au niveau des zones maritimes relevant de sa compétence », affirme le journal citant le service de sauvetage maritime espagnol.

Le quotidien a mentionné à titre d’exemple la dernière opération de sauvetage menée par les garde-côtes de la Marine royale qui ont porté secours, dans la nuit de dimanche à lundi en Méditerranée, à 424 candidats à la migration irrégulière, qui étaient à bord de plusieurs « embarcations pneumatiques de fortune à la dérive », notant que le service de sauvetage maritime espagnol a sauvé, durant la même journée, quelque 31 migrants.

Selon un document de la Commission européenne auquel ABC a eu accès, le Maroc a avorté 42.148 tentatives d’émigration irrégulière au 2 juillet dernier.

Et le journal de conclure: « Cette tendance baissière des flux de migrants a été également confirmée par l’Union européenne (UE) qui a souligné que l’implication croissante du Maroc dans l’interception des embarcations transportant des migrants dans ses eaux territoriales et le contrôle des réseaux de traite des êtres humains a permis une réduction significative de la pression migratoire sur les côtes espagnoles au cours de cette année par rapport à 2018 ».

L'ambassadeur du Japon à Rabat: Tokyo n'a jamais reconnu le Polisario