Harmony OS : Huawei présente officiellement le concurrent d’Android de Google

09 Août 2019 à 15:08 High-tech
Harmony OS : Huawei présente officiellement le concurrent d’Android de Google

Longtemps teasé dans la sphère technologique, Huawei a enfin levé le voile sur son système d’exploitation maison. Baptisé « HarmonyOS », celui-ci se veut comme une alternative de taille face à Android de Google.

Présenté par le patron de la compagnie en personne, Richard Yu, lors de la Huawei Developper Conference, tenue le 9 août et qui se poursuit jusqu’au 11 à Dongguan en Chine, l’OS du constructeur chinois propose à priori un potentiel considérable de développement.

En effet, le nom de l’OS n’est pas le fruit du hasard, puisque Huawei vise à ce que Harmony soit utilisable sur différents équipements, et non pas sur smartphones seulement. HarmonyOS est donc un système pensé de façon à s’adapter aux besoins des utilisateurs, que ce soit pour smartphones, PC, TV, wearables, IoT, etc.

Dans les détails, contrairement à Android et iOS, HarmonyOS n’a pas été développé en se basant sur Linux et Unix, ce qui permet à Huawei de dépasser pas mal de limitations techniques par rapport aux systèmes de Google et Apple.

L’architecture adoptée sur Harmony lui permet d’être plus rapide et fluide par rapport à Android, du fait que celui-ci consommera moins de RAM pour fonctionner. De plus, le système du chinois a été développé en open source, ce qui permet aux développeurs d’apporter différentes modifications qui correspondent à leurs besoins, mais aussi aux autres acteurs du marché pour adopter ce système à leurs équipements, et ce, de la même façon qu’Android Open Source Project de Google (AOSP, version open source d’Android). Toutefois, les développeurs ne pourront pas modifier le cœur du système, qui reste pour sa part fermé.

Pour ce qui est des applications, Huawei a indiqué son intérêt pour les programmes développés en Java, C/C++, JavaScript/HTML5, et Kotlin. De plus, les applications Android seront compatibles avec Harmony, mais il y’a bien un « mais » : l’application et l’univers Play Store ne seront pas accessibles sur l’OS de Huawei. Les utilisateurs pourront toutefois installés des applications open source en provenance de l’AOSP.

Cela dit, le déploiement de l’OS n’est pas prévu pour le moment par le constructeur, indiquant que la compagnie souhaite toujours utiliser les applications Android pour le moment. Cela dit, Yu a indiqué que Huawei est « prêt à déployer HarmonyOS sur ses terminaux à tout moment, si cela s’avère nécessaire », chose qui vient suite aux propos de Trump face au sursis accordé à la compagnie, et qui devrait prendre fin le 19 août prochain.

Cela dit, le système d’exploitation du constructeur chinois, en développement depuis 2017, devrait se faire à l’horizon 2022. En effet, la compagnie vise à ce que son OS soit disponible sur PC, montres et bracelets connectés en 2020, sur les enceintes connectées en 2021 et sur les lunettes de réalité virtuelle en 2022.

Samsung lance les Galaxy Note 10 et Note 10+ et dit adieu à la prise Jack