Un détenu tué à la prison locale El Arjat 2? Mise au point de la DGAPR

08 Août 2019 à 13:35 Société
Un détenu tué à la prison locale El Arjat 2? Mise au point de la DGAPR

Une information a fait le tour de la toile et suscité plusieurs réactions, alors que selon la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), elle « est dénuée de tout fondement ».

Dans le détail, il est question de celui qui a filmé le viol de Hanane, décédée depuis, et qui était détenu à la prison locale El Arjat. Une information relayée par certains sites électroniques et des pages de réseaux sociaux, prétendait qu’il « a été poignardé à mort à l’aide d’un stylo à encre ».

Faux, affirme la DGAPR, qui assure dans une mise au point ce jeudi que c’est là « une information mensongère et dénuée de tout fondement ».

« Les personnes à l’origine de cette rumeur ont choisi délibérément de ne pas vérifier l’information auprès des chefs de la délégation, tout en la faisant circuler largement sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie instantanée », estime-t-elle.

Et de faire savoir que les services compétents de la délégation avaient transféré, le 26 juillet 2019 de la prison locale El Arjat 2 à celle de Tiflet, le prisonnier (B. M) impliqué dans des crimes de viol et d’attentat à la pudeur ayant causé la mort, comme mesure préventive pour éviter le contact avec les autres impliqués dans cette affaire et pour assurer le bon déroulement des investigations ».

La délégation a, en outre, dénoncé ce genre de pratiques qui n’ont aucun lien avec l’exercice de la profession de journaliste dans ses dimensions d’information et déontologiques, mettant en garde ceux qui véhiculent ces informations contre la persistance dans la diffusion des mensonges.

CNDH: indemnisation des anciens détenus d'Ahermoumou et rénovation du site "pour la mémoire"