Facebook modifie les noms de Whatsapp et Instagram pour montrer à qui ils appartiennent

05 Août 2019 à 12:59 High-tech
Facebook modifie les noms de Whatsapp et Instagram pour montrer à qui ils appartiennent

Facebook est actuellement « Le » réseau social du marché. En plus de sa plateforme, qui a connu moult changements depuis sa création, la propriété de Mark Zuckerberg a consolidé sa position de leader à travers l’acquisition de WhatsApp et Instagram, chose que la compagnie tient à affirmer à travers d’une mention « From Facebook » sur ces deux plateformes.

Depuis qu’il a racheté Instagram (2012) et WhatsApp (2014), Facebook n’a pas cessé d’apporter sa « touche personnelle » aux deux applications. En effet, si dans un premier temps le réseau social de Zuckerberg indiqué n’interférer en rien dans le management des deux compagnies, il semble que cela n’ait pas duré. Facebook a placé quelques-uns de ses dirigeants dans le management de WhatsApp et Instagram, avant de décider d’aller un peu plus loin pour ce qui est de sa « signature ».

Zuckerberg a ainsi décidé d’intégrer la mention « From Facebook » à côté des noms des deux applications, histoire de montrer qui est le patron dans l’image. Ce changement sera donc visible sur le Play Store de Google et l’App Store d’Apple lorsque l’on souhaitera télécharger les deux applications. Ce changement a déjà été opéré sur l’autre compagnie détenue par Facebook, Oculus, spécialisée dans le développement d’applications et d’équipements de réalité virtuelle.

Cette annonce vient ainsi à quelques mois des propos de Zuckerberg concernant le lancement d’une plateforme regroupant les trois réseaux sociaux. Celui-ci avait indiqué qu’il aspire à ce que les utilisateurs ne quittent plus une application pour accéder à une autre, maximisant ainsi l’expérience utilisateur. Un responsable au sein du réseau social a indiqué par ailleurs que l’objectif derrière l’ajout de la mention « From Facebook » est de « permettre à Facebook d’être plus clair sur nos produits et services, ainsi que toutes les plateformes faisant partie de notre univers ».

Android : 47 % des antivirus mobiles ne servent à rien