Crédit du Maroc : Valverde s’en va durant un premier semestre à la hausse pour le Groupe

29 Juil 2019 à 13:06 Economie
Crédit du Maroc : Valverde s’en va durant un premier semestre à la hausse pour le Groupe

Baldoméro Valverde se retire sur une bonne note de Crédit du Maroc. Celui qui était à la tête du Groupe depuis 6 ans déjà a décidé de prendre sa retraite du Crédit du Maroc. Valverde sera remplacé par Bernard Muselet, à qui reviendra la tâche de piloter les actions du Groupe bancaire.

La décision de Valverde a été déposée en septembre dernier. Ce n’est qu’à la date du 26 juillet que le Conseil de surveillance du Groupe a décidé de prendre acte des droits à la retraite de Valverde. Le Conseil a par ailleurs décidé, sur proposition du comité de nomination et de rémunération du Groupe, de désigner Bernard Muselet pour remplacer Valverde dans ses fonctions à partir du 1er octobre prochain.

Ainsi, le management du Groupe a fait savoir que le nouveau directoire sera composé de Benard Mueslet en tant que nouveau président, Mohamed Kettani Hassani et Stéphane Clérisse en tant que membres.

Baldoméro Valverde était au sein du Groupe pendant une quarantaine d’années, durant lesquelles il a occupé le poste de président du directoire de la filiale marocaine pendant 6 ans.

Le départ de Valverde intervient suite à un premier semestre riche du Groupe. Le Crédit du Maroc a affiché un produit net bancaire (PNB) de 1,19 milliard de dirhams à hauteur du S1 2019, marquant une hausse de 2,2 % par rapport à la même période de l’année 2018.

Le résultat brut d’exploitation s’est établi pour sa part à 594 millions de dirhams, en hausse de 2,5 % par rapport au S1 2018. Le résultat net part de groupe (RNPG), du Crédit du Maroc s’est établi, à 300,6 millions de dirhams, en progression de 14,1 %. Le coût du risque du Groupe pour ladite période s’est établi à 143 millions de dirhams, en retrait de 11,8 % par rapport au S1 2018. Cette situation s’explique, selon le management, par une baisse « importante » du risque opérationnel.

La marge d’intérêt du Groupe s’est haussée de 1,6 %, pour s’établir à 906,9 millions de dirhams, alors que la marge sur commissions s’est placée à 223,5 millions de dirhams, affichant une hausse de 3,1 % à ce niveau.

Saïdia : Le Salon régional des produits du terroir ouvre ses portes