Divorce à la malaisienne

26 Juil 2019 à 06:05 Monde
Divorce à la malaisienne

Le sultan Muhammad V, l’ancien roi de Malaisie qui avait abdiqué du trône après un bref règne de deux ans, juste après avoir convolé en juste noces avec l’ancienne reine de beauté russe Rihana Oxana Gorbatenko a divorcé de son épouse selon son avocat Me Koh Tien Hua basé à Singapour.

L’ancienne Miss Moscou, qui dit ne pas avoir reçu en ce sens de notifications, ni verbale ni écrite du reste, affirme qu’elle continuait d’être l’épouse de l’ancien roi. Elle assure n’être pas au courant de ce divorce ;

« Je n’ai jamais entendu parler de déclarations de divorce qui m’auraient été faites directement », a-t-elle dit au site d’informations Malaysiakini. Et l’histoire ne se limite pas qu’à ce mordicus selon l’AFP qui rapporte que Rihana continue à poster sur Instagram des photos avec le sultan et un fils auquel elle a donné naissance en mai dernier.

Ce mariage, selon ce que l’on murmure, serait la cause de l’abdication du trône qui avait permis au sultan Abdullah Sultan Ahmad Shah, un athlète passionné de sport, de lui succéder. La Fédération de la Malaisie est une monarchie constitutionnelle tournante où le monarque, dont le rôle est protocolaire, est désigné tous les cinq ans parmi les sultans des neuf Etats du pays par ses pairs.

Dans cette insolite histoire, l’avocat du roi n’est pas en reste et y ajoute même son grain de sel sur les lignes du journal de Singapour Straits Times affirmant au passage qu’il n’y avait pas « de preuve objective jusqu’à présent concernant le père biologique de l’enfant ».

Le divorce selon Me koh aurait été signifié irrévocablement le 22 juin 2019 d’un ‘’triple talaq’’ (une pratique qui permet à un musulman de rompre son mariage en répétant trois fois « talaq » (tu es divorcée)). C’est en accord avec la ‘’loi islamique » en vigueur en Malaisie et donc, dans l’Etat de Kelantan (nord-est) où Muhammad est toujours le sultan et où a été émis le certificat de divorce que le tribunal islamique de l’Etat a bien voulu prononcer

Liban: Le fils de Moammar Kadhafi sous le coup d'un mandat d'arrêt