Une rentrée sociale chargée attend le gouvernement français (Journal)

hespress avec 19 Août 2018 à 18:25 Politique
Une rentrée sociale chargée attend le gouvernement français (Journal)

La rentrée sociale s’annonce aussi bien chargée que dense pour le gouvernement français, affirme dimanche le Journal La Tribune.

« La rentrée sociale s’annonce dense avec la présentation de plans très attendus pour lutter contre la pauvreté ou transformer le système de santé, l’ouverture de négociations sur l’assurance chômage, mais aussi la reprise des discussions sur les retraites », indique le journal sur son site internet.

Très attendu, le plan pauvreté, annoncé en octobre dernier par Emmanuel Macron, sera présenté vers la mi-septembre, croit savoir la même source, soulignant que ce plan comportera une série de mesures destinées à « rompre avec le déterminisme de la pauvreté », qui touche environ 14% de la population dont près d’un enfant sur cinq.

Cette « stratégie », qui sera « mise en œuvre en 2019 », « ne se contentera pas de proposer une politique de redistribution classique » mais « un accompagnement réel vers l’activité, le travail, la santé, le logement, l’éducation », rappelle La Tribune en reproduisant des déclarations du chef de l’Etat français.

Autre dossier social sur lequel doit plancher le gouvernement Macron demeure la question du chômage.

« Les partenaires sociaux, à la demande du gouvernement, vont renégocier les règles de l’assurance chômage pour la troisième fois depuis début 2017 », rapporte le journal, ajoutant qu’une concertation débutera fin août avec l’exécutif pour élaborer le document de cadrage de la négociation, qui doit s’étaler entre l’automne et février prochain.

Le gouvernement français devra également s’atteler à la transformation globale du système de santé, autre dossier chaud qui attend l’exécutif.

Attendue pour le printemps puis reportée à l’automne, l’annonce d’une transformation « globale » du système de santé doit permettre d’apporter des réponses au malaise des soignants et au déficit chronique des hôpitaux, affirme le journal.

S’agissant de la réforme de la fonction publique, une concertation entre gouvernement et syndicats de fonctionnaires doit reprendre en septembre en vue de l’élaboration d’un projet de loi au premier semestre 2019, indique La Tribune, soulignant que cette réforme porte sur quatre thèmes : dialogue social, rémunérations, mobilité – y compris vers le privé – et recours accru aux contractuels.

Autre dossier épineux et non des moindres celui de la réforme des retraites. A partir de septembre 2018, le gouvernement reprendra ses consultations avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites promise pour 2019, notamment sur l’âge de départ, croit savoir le journal, affirmant qu’Emmanuel Macron a par avance exclu de toucher à l’âge légal, actuellement fixé à 62 ans.

Le Roi présente ses condoléances au président indien suite au décès de l'ex-PM Atal Bihari Vajpayee