France: Près de 300 interpellations en marge de la victoire de l’Algérie en demi-finale de la CAN

15 Juil 2019 à 11:54 Monde
France: Près de 300 interpellations en marge de la victoire de l’Algérie en demi-finale de la CAN

Le ministère français de l’Intérieur a annoncé, lundi 15 juillet, un total de 282 interpellations ayant eu lieu dimanche soir dans plusieurs villes à cause de débordements suite à la qualification de l’équipe d’Algérie de football en finale de la Coupe Africaine des Nations.

Alors que l’Algérie se qualifiait pour la finale de la CAN2019, plusieurs villes de France vibraient en signe de célébration de cette victoire historique, mais, les scènes de liesses ont tourné à des incidents dans certaines villes notamment à Marseille, à Paris ou encore à Lyon. Selon le ministère français de l’Intérieur, sur les 282 personnes interpellées par la police dimanche, 249 ont été placées en garde à vue, indique un bilan réalisé à 6h00 HL.

La même source explique que toutes ces interpellation sont « essentiellement » liées aux incidents en marge des célébrations de la victoire de l’Algérie mais aussi à certains débordements de festivités du 14 Juillet, la fête nationale française.

Dans la capitale, 50 personnes ont été interpellées et 202 autres ont été vidéo-verbalisées à cause de conduite « dangereuse » de véhicules, selon la préfecture de police. Paris qui fêtait en grandes pompes les célébrations du 14 juillet, a été le théâtre également de tensions entres les forces de police et des supporters des Fennecs, spécialement sur l’avenue des Chamsp-Elysées, connue pour être le centre de rassemblement pour les grandes manifestations.

A Lyon, des véhicules ont été incendiés tandis qu’à Marseille, des heurts avec les forces de l’ordre ont duré tard dans la nuit. Et, lundi matin, le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a félicité « les policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers mobilisés toute la nuit » pour « leur réactivité et leur professionnalisme (qui) ont permis de contenir les violences et d’appréhender leurs auteurs ».

USA: Donald Trump s'attaque (de nouveau) aux élues démocrates d'origine étrangère