Crime d’Imlil: Abdellatif Ouahbi refuse de tenir l’État « responsable du crime »

11 Juil 2019 à 16:37 Société
Crime d’Imlil: Abdellatif Ouahbi refuse de tenir l’État « responsable du crime »

Avocat de l’État dans l’Affaire d’Imlil, Abdellatif Ouahbi a demandé une décharge des poursuites encourues et que le tribunal se déclare incompétent à juger les pouvoir publics.

Au cours de sa plaidoirie, Abdellatif Ouahbi a refusé de tenir l’État responsable du crime commis sur les hauteurs d’Imlil, fin décembre 2018, affirmant que « tous les services de l’État s’acquittent de leur devoir afin de garantir la sécurité publique et de repousser toute menace terroriste sur le territoire marocain« .

Dans le même sillage, Abdellatif Ouahbi a demandé au juge de « se montrer indulgent à l’égard de l’Etat« , signalant que le crime commis « a un caractère international et une extension mondiale ».

Photo Mounir Mehimdate

Dans son discours rhétorique, l’avocat a mis en garde contre le fait que « le discours qui tient l’État comme responsable pourrait être exploité par ses ennemis« .

Revenant sur les circonstances du crime, l’avocat dit avoir été « surpris par la froideur des criminels ». Il a en outre estimé que « la religion n’est pas une source du crime« .

Pour appuyer ses propos, Abdellatif Ouahbi s’est interrogé sur les fondements juridiques qui corroborent l’implication de l’Etat. « Y a-t-il eu un manque d’assistance pendant le crime? Y a-t-il eu une notification du crime sans que l’État ne s’acquitte de ses devoirs? ».

Au contraire, il suppose que si l’Etat a failli à ses engagements dans le cadre de cette affaire, « il conviendrait de se diriger vers un tribunal administratif et non vers un tribunal pénal« .

Imlil: La mère de Louisa Jespersen demande que "justice lui soit rendue"