Casablanca: 20 MDH pour lutter contre les animaux errants et les vecteurs de maladies

10 Juil 2019 à 20:11 Société
Casablanca: 20 MDH pour lutter contre les animaux errants et les vecteurs de maladies

Fini les moustiques, les insectes, les rats, et les animaux errants dans la ville blanche. La commune de Casablanca et la société de développement local (SDL) Casablanca Baia, ont signé une convention ayant pour but d’améliorer les services fournis aux habitants et aux visiteurs de la métropole en luttant contre les différents insectes et animaux errants qui se sont accentués ces dernières années. Budget annuel de l’opération: 20 millions de dirhams.

Photo : Mohamed Kraymi

Le projet qui a été lancé ce mercredi 10 juillet à la Wilaya de la région de Casablanca-Settat s’articule autour de 5 axes principaux à savoir la lutte contre les vecteurs de maladies, la lutte contre les nuisibles, la lutte contre les reptiles et contre les scorpions, la capture des animaux errants et la réalisation de diverses opérations d’assainissement.

« Aujourd’hui nous avons donné le lancement d’une activité très importante pour le développement durable de la ville de Casablanca. Il s’agit du traitement des nuisibles, nous avons mandaté la SDL Casa Baia, qui elle s’est dotée de moyens modernes, de robots pour permettre le traitement des insectes et de tout le réseau d’assainissement en matière justement de lutte contre les nuisibles et l’objectif est de créer un cadre de vie agréable pour les citoyens« , a déclaré à Hespress Fr Abdelaziz El Omari, Maire de Casablanca, présent lors de la présentation du projet.

En effet, un plan d’action concis et intégré a été élaboré pour atteindre des objectifs annuels, principalement le traitement de plus de 120 000 bouches d’égout contre les rats et les rongeurs, la lutte contre les insectes rampants dans plus de 5 000 km de réseau d’assainissement, le traitement de 50 000 km de boulevards et de rues contre les insectes et la capture de plus de 30 000 chiens errants.

Mais pas que ! Ce plan d’action prévoit pareillement le traitement de plus de 800 hectares de terres vierges à la métropole contre les rats et les insectes rampants, la mise en place d’une ceinture sanitaire autour de la ville de Casablanca pour lutter contre les chiens errants ainsi que la lutte contre les serpents et les insectes toxiques.

Afin d’assurer la réalisation des objectifs soulignés, les ressources humaines nécessaires ont été mobilisées par les autorités casablancaises. Ces effectifs ont suivi des formations théoriques et pratiques dans les domaines de la sécurité, de la communication et du perfectionnement des compétences.

Photo : Mohamed Kraymi

Dans les détails, l’équipe en charge sera composée de 92 personnes dont  1 médecin, 1 vétérinaire, 5 modérateurs, 20 auxiliaires techniques de terrain pour la capture des animaux errants, 45 auxiliaires techniques de terrain pour combattre les insectes et les rongeurs, 10 travailleurs temporaires ainsi que 10 employés à la réserve des animaux.

De même, d’importants moyens matériels et logistiques ont été déployés, notamment 5 pulvérisateurs robotisés de grande capacité pour la lutte contre les insectes, 21 véhicules utilitaires et 17 vélomoteurs électriques destinés aux équipes de lutte contre les vecteurs de maladies, 10 fourgons équipés destinés à la capture des animaux errants et un laboratoire doté d’équipements modernes pour la classification des insectes et des rongeurs ainsi que divers outils de travail .

C’est un projet, qui, dans la forme a l’air efficace et performant et mettra fin à la galère des Casablancais en ce qui concerne les insectes et les animaux errants. Mais qu’en est-il de la sensibilisation des citoyens quant à ce nouveau projet, vu que l’équipe en charge utilisera des produits chimiques qui peuvent nuire à leur santé.

Interrogé par Hespress Fr sur ce point, le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari, nous a expliqué que « pour toutes ces opérations, une campagne de proximité sera menée. Des équipes vont passer pour informer les citoyens de la durée et de la période de leur passage pour prendre les précautions qu’il faut. Déjà, pour éviter que les enfants ne jouent pas à côté des regards où il y a les produits et aussi pour que les citoyens ferment les fenêtres de leurs maisons parce que le passage de cette équipe se fait généralement tout le matin. Donc ils passeront la nuit pour prévenir les citoyens. Nous avons aussi mis à la disposition des citoyens une application mobile pour recevoir leurs requêtes et réclamations« .

Photo : Mohamed Kraymi

C’est exact. Un  numéro vert a été mis en place par les responsables du projet,  le : 0800 00 45 45, ainsi qu’une application « Casa mdinti » afin de recevoir les requêtes et réclamations.

Par ailleurs, Hespress Fr a interrogé le Maire de la métropole sur un éventuel partage de cette nouvelle expérience d’autres villes du Royaume, notamment celles du Sud qui souffrent de la présence de scorpions et des serpent pendant la saison d’été.

« On est ouvert pour partager l’expérience et pour faire bénéficier les autres villes du Royaume de l’expérience casablancaise. Parce que l’objectif c’est l’intérêt public pour le citoyen marocain« , a tranché le Maire de Casablanca.

Plus de 100% de taux d'occupation dans 12 des 15 prisons marocaines