Cloud : 75 % des bases de données ne seront plus hébergées sur serveurs en 2022

06 Juil 2019 à 14:28 High-tech
Cloud : 75 % des bases de données ne seront plus hébergées sur serveurs en 2022

La dématérialisation des données n’est qu’une étape logique dans le processus de leur gestion. Le Cloud offre aujourd’hui une alternative intéressante dans la mesure où ces informations peuvent être collectées et stockées massivement, en plus d’être accessibles à tout moment. Dans ce sens, une étude du cabinet Gartner a démontré que 75 % des bases de données dans le monde seront dématérialisées à l’horizon 2022.

Contrairement aux bases de données traditionnelles, le Cloud évite le problème de voir le matériel de stockage se détériorer avec le temps, où devenir obsolète dans ce sens. Les bases de données présentes sur des supports physiques disparaitront petit à petit au profit du Cloud.

L’étude du cabinet Gartner a démontré que les entreprises actuellement, peu importe leur taille, ont recours au Cloud pour stocker leurs informations, au lieu de passer par leurs propres serveurs. Les coûts de gestion et les services sont assez compétitifs actuellement, dans la mesure où les cinq géants du domaine, notamment Microsoft, IBM, AWS, Oracle et Amazon proposent des formules adaptées aux besoins de chaque client. Dans ce sens, l’étude indique que Microsoft et Amazon totalisent actuellement 75,5 % du marché du stockage sur Cloud.

Par ailleurs, le cabinet Gartner indique que les petites et les grandes entreprises migrent plus rapidement vers le Cloud, alors que les grandes sociétés prennent un peu plus de temps à migrer vers ce système, mais que cela est une évidence lorsqu’elles trouvent la formule correspondante à leur besoin. Le stockage et la migration de données sur Cloud deviennent de plus en plus faciles de nos jours, dans la mesure où l’intégration de processus automatisés, ainsi que l’adoption de l’intelligence artificielle dans la gestion de ces quantités massives de données, fait que l’humain n’a plus à se soucier du traitement d’une quantité importante de données.

La migration vers le Cloud est donc une nécessité pour la viabilité des entreprises, afin qu’elles restent compétitives, sous peine d’être ralenties par le progrès technique. Cela se traduit notamment par le lancement d’applications en SaaS (logiciel en tant que service) sur le Cloud en premier lieu. De plus, ce dernier permet de profiter d’une certaine flexibilité, que ce soit en termes de coût tout aussi bien qu’au niveau de la gestion et l’accès au service.

Fortnite lance un crossover avec la série à succès Stranger Things