Education: Amzazi lance la 2ème phase du programme « Forsa pour tous 2019-2022 »

20 Juin 2019 à 15:01 Société
Education: Amzazi lance la 2ème phase du programme « Forsa pour tous 2019-2022 »

Le coup d’envoi officiel a été donné, mercredi à Marrakech, à la 2ème phase du Programme « Forsa pour tous 2019-2022 », en présence du ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.

S’exprimant lors d’une cérémonie à laquelle ont pris part le Coordonnateur Résident des Nations Unies au Maroc, Philippe Poinsot, la Représentante de l’UNICEF dans le Royaume, Giovanna Barberis, ainsi que l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat, Thomas Reilly, Amzazi a indiqué que le projet de la 2ème phase du programme « Forsa » revêt une importance particulière pour le ministère.

D’autant plus que ce programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action présenté devant  le Roi Mohammed VI, le 17 septembre 2018, conformément aux Hautes orientations royales contenues dans les discours prononcés par le Souverain à l’occasion de la Fête du Trône (30 juillet 2018) et du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, a relevé le ministre.

Il a rappelé, à ce propos, que le Roi a invité le gouvernement et tous les acteurs concernés à entreprendre une restructuration globale et profonde des programmes et des politiques nationales d’appui et de protection social.

« Forsa » va également au diapason avec les dispositions de la vision stratégique 2015-2030 visant à favoriser l’édification d’une école l’équité et de l’égalité des chances, à promouvoir un apprentissage durable, à réaliser un projet personnel et à renforcer l’intégration, a fait observer Amzazi.

A cet égard, il a noté que ce programme a pour objectif de faciliter une transition positive à la vie active pour des millions d’adolescents et jeunes marocains à travers le renforcement de leurs compétences pour un apprentissage de qualité, une meilleure insertion dans le marché du travail et un réel engagement social.

Génération sans limites

Pour sa part, Poinsot a souligné que Forsa, qui fait partie du plan d’action relatif au partenariat entre le ministère et l’UNICEF Maroc, contribue directement à la réalisation des objectifs de l’initiative mondiale « Génération sans limites » lancée par la communauté internationale, pour qu’à l’horizon 2030, tous les jeunes âgés de 10 à 24 ans bénéficient d’une forme de scolarisation, d’apprentissage, de formation ou d’emploi.

Ce projet ambitionne d’accompagner les élèves à partir de la sixième année du cycle primaire jusqu’à la 3ème année du cycle collégial pour l’amélioration de la qualité d’éducation et d’enseignement, a indiqué de son côté Mme Barberis, ajoutant que Forsa permettra aux bénéficiaires d’acquérir davantage de compétences pédagogiques.

Même son de cloche chez l’ambassadeur britannique à Rabat qui a relevé que la deuxième phase de ce programme, menée avec un appui financier de son pays, donnera une deuxième chance aux enfants issus des milieux défavorisés et aux élèves qui n’ont pas pu poursuivre leurs études, tout en saluant les efforts déployés par le Royaume en vue d’améliorer son système éducatif.

Cette deuxième phase du projet « Forsa » sera déployée au niveau de quatre académies régionales d’éducation et de formation, à savoir de Souss-Massa, Marrakech-Safi, l’Oriental et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Lutte contre l’abandon scolaire

Ce programme adopte deux approches complémentaires, participative incluant le secteur de la formation professionnelle, la société civile, le secteur privé et les associations de parents d’élèves, ainsi qu’une approche Equité basée sur l’Inclusion et le respect du Genre et ciblant les adolescents et les jeunes les plus vulnérables.

En effet, le programme s’articule autour de trois axes, à savoir le renforcement de la qualité de l’enseignement au niveau du secondaire, à travers l’intégration de l’éducation à la citoyenneté et des compétences de vie dans le curriculum du collège et le renforcement du système de l’orientation.

Ensuite, la lutte contre l’abandon scolaire et l’incitation au retour à l’école via le renforcement d’un environnement scolaire protecteur, l’amélioration du système de suivi des élèves en risque d’abandon scolaire et la mise en œuvre de l’opération « Child to Child » en tant qu’approche participative qui engage les élèves et la communauté pour sensibiliser et lutter contre l’abandon scolaire.

Enfin, le développement des opportunités d’apprentissage et de formation à travers l’amélioration du modèle de l’école de la 2ème chance nouvelle-génération et l’insertion socio-professionnelle via le renforcement de l’orientation et le partenariat avec le secteur privé.

Baccalauréat 2019: Au cœur de l'opération de correction