Marcos Bonturi: Le Maroc, un partenaire stratégique de l’OCDE

20 Juin 2019 à 12:09 Economie
Marcos Bonturi: Le Maroc, un partenaire stratégique de l’OCDE

Le directeur de la Gouvernance publique au sein de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Marcos Bonturi, a souligné, mercredi à Rabat, que le Royaume du Maroc est considéré comme « un partenaire stratégique » pour l’OCDE dans le domaine de la gouvernance publique et l’amélioration des services publics.

Intervenant en ouverture de la conférence conjointe entre l’OCDE et l’Union européenne (UE) sur la gouvernance publique au Maroc, Bonturi a précisé que l’OCDE et le Maroc œuvrent de concert depuis près de 15 ans pour traiter divers aspects de la gouvernance publique et de l’amélioration des services publics.

Il a ajouté, lors de cette conférence marquée par la présentation d’une étude sur la prestation des services administratifs au Maroc, qu’il existe une relation étroite de coopération et de confiance entre l’Organisation et le Maroc, permettant à l’organisation d’accompagner le Royaume dans la mise en œuvre de la vision gouvernementale qui vise à réformer l’administration publique afin de la rendre plus efficace, transparente et ouverte.

Concernant les résultats de l’étude sur la prestation de services administratifs au Maroc, Bonturi a estimé que ceux-ci contribueront aux efforts de réforme de l’administration marocaine, soulignant que la réforme de l’administration permettra d’atteindre d’autres objectifs stratégiques et de relever certains défis en termes de développement économique, de réduction de la pauvreté et de lutte contre la corruption.

Par ailleurs, le responsable a déclaré que répondre aux attentes des citoyens en matière de prestation de services administratifs est l’essence même de toute réforme de la gouvernance publique, notant à ce propos que le citoyen marocain commence à ressentir les résultats positifs de certaines des réformes précédentes, tels que la déclaration fiscale électronique et la réduction des délais pour la livraison de certains documents électroniques.

Modernisation de l’administration

De son côté, le directeur général adjoint de la Commission européenne, DG Voisinage et négociations d’élargissement, Maciej Popowski, a affirmé que la présentation de cette étude s’inscrit dans le cadre d’un projet de réforme à grande échelle qui valorise la modernisation de l’administration, l’amélioration des équipements publics et la satisfaction des citoyens qui se trouvent être au cœur des ambitions du gouvernement marocain.

Après avoir renouvelé le soutien de l’UE à cette réforme, Popowski a indiqué que la promotion d’une administration publique efficace et responsable, aux niveaux central et local, constitue un élément essentiel du travail de la Commission européenne avec les pays voisins.

Le responsable européen a fait savoir que la mise en place d’institutions publiques efficaces et à l’écoute des citoyens participe à l’instauration d’un climat propice à la promotion de la croissance économique et à l’amélioration de tout un ensemble de secteurs, notamment ceux du développement rural, de la protection de l’environnement et de l’agriculture, de l’enseignement, de la santé, de la protection sociale, etc.

Popowski a également mis l’accent sur la nécessité d’une volonté politique forte et l’adhésion de tous les départements gouvernementaux pour réussir la réforme de l’administration publique.

L’organisation de cette conférence vient répondre à la demande faite en 2018 à SIGMA, initiative conjointe de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et de l’Union européenne (UE), avec un financement important de l’UE, pour l’évaluation des prestations de services administratifs au Maroc et soutenir ainsi les services de la Commission européenne dans l’amélioration de ses programmes d’assistance financière consacrés à la réforme de l’administration publique.

Ce rapport permettra de mettre en évidence les progrès accomplis récemment par l’administration publique au Maroc à travers une prestation de services de qualité aux citoyens et aux entreprises, en plus d’identifier les secteurs dans lesquels les services de la Commission européenne pourraient apporter un soutien supplémentaire.

Cette conférence a été marquée, entre autres, par la présence de hauts responsables, de représentants de l’OCDE et des pays de l’UE au Maroc et de bénéficiaires des projets de l’UE.

La Bourse de Casablanca ouvre dans le vert