Hirak: Mohamed Mejjaoui rejoint le reste des détenus de la prison de Tanger

14 Juin 2019 à 12:15 Politique
Hirak: Mohamed Mejjaoui rejoint le reste des détenus de la prison de Tanger

Doyen des détenus du Hirak du Rif, Mohamed El Mejjaoui, alias Lhakim (le sage), a été transféré à la prison locale de Tanger après s’être fait déplacé individuellement à la prison de Tétouan lors de la sortie des activistes du mouvement de la prison d’Oukacha en se répartissant sur plusieurs centres pénitentiels dans le nord. L’Association Thafra pour la fidélité et la solidarité s’est félicité du retour du détenu parmi les siens à la prison de Tanger.

Le transfert a eu lieu ce jeudi 13 juin, a annoncé l’association rassemblant les familles des détenus du Hirak du Rif. Thafra qualifie de « positive » cette décision de la Direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR), en coordination avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), tout en réitérant sa demande de « répondre immédiatement aux autres revendications du Hirak populaire du Rif », notamment la demande de réunir l’ensemble des activistes toujours en détention dans une seule prison, dans l’espoir de leur libération.

Le 11 avril dernier, Mohamed El Mejjaoui a été placé individuellement à la prison de Tétouan, contrairement au reste des activistes initialement détenus à la prison d’Oukacha (Casablanca). L’homme de 48 ans, ancien militant de gauche, avait adressé plusieurs lettres écrites à la DGAPR et a entamé une grève de la faim sans recevoir de réponse.

Fête du trône: Pas de célébrations spéciales pour le 20è anniversaire