Le ministère de l’Économie et des Finances et l’AMMC ouvrent officiellement la voie aux OPCI

11 Juin 2019 à 16:44 Economie
Le ministère de l’Économie et des Finances et l’AMMC ouvrent officiellement la voie aux OPCI

Une rencontre, concernant le lancement effectif des activités des Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI) au Maroc, a été tenue dans la journée du 11 juin à Rabat. L’événement a été organisé par le ministère de l’Économie et des Finances, en collaboration avec l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).

La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, et de la présidente de l’AMMC, Nezha Hayat, qui sont tous deux intervenus à cette occasion, afin d’« officialiser » le lancement des activités des OPCI au sein du royaume.

Benchaaboun a ainsi déclaré « je suis convaincu que les OPCI contribueront à la diversification et à la modernisation des modes et instruments de financement de notre économie, à la dynamisation du marché des capitaux pour qu’il puisse jouer pleinement son rôle de mobilisation de l’épargne et son allocation efficiente au profit de l’investissement ». Le ministre a mis l’accent sur l’importance de ces organismes dans le développement des activités du secteur, notamment pour ce qui est des investissements collectifs dans l’immobilier professionnel. Il a par ailleurs expliqué que les OPCI ont pour mission de répondre aux besoins des investisseurs, en termes de placement à long terme, en plus de leur faciliter l’accès aux différents marchés du secteur.

La présidente de l’AMMC a indiqué pour sa part que la mise en marche des activités des OPCI va contribuer à mettre en place une réelle dynamique pour le secteur, et ce, en accord avec la nouvelle vision de développement d’un marché de capitaux qui puisse contribuer grandement à l’économie nationale.

Pour rappel, la circulaire n°02/18 de l’AMMC, concernant l’activité des OPCI, a été publié au Bulletin Officiel en avril dernier, dressant ainsi le chemin pour le secteur. En plus de dresse le cadre général du secteur, ladite circulaire fixe ainsi les grandes lignes pour les gestionnaires d’OPCI, les dispositifs de contrôle interne, la gestion de risque, les moyens organisationnels, en plus des moyens techniques et humains prévus à cet effet.

Par ailleurs, il est à noter que la loi de finances 2019 prévoit un abattement de 60 % sur les dividendes issus des OPCI pour les personnes soumises à l’IR.

Libra: La monnaie virtuelle de Facebook va-t-elle révolutionner le monde?