Nucléaire iranien: Le maintien de l’accord est d’une importance capitale pour l’Allemagne

10 Juin 2019 à 15:42 Monde
Nucléaire iranien: Le maintien de l’accord est d’une importance capitale pour l’Allemagne

Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas, a réitéré  » l’importance « capitale » du maintien de l’accord sur le nucléaire iranien, en marge d’une visite à Téhéran où il a rencontré son homologue iranien.

Peu avant sa rencontre avec Mohammad Javad Zarif, Heiko Maas a appelé au maintien du « dialogue avec l’Europe ». L’Iran avait menacé en mai de revoir à la baisse des engagements auxquels le pays est tenu par l’accord sur le nucléaire signé en 2015 par l’administration Obama et dont l’administration Trump s’est désengagée unilatéralement, notamment à cause des pressions exercées par Washington pour écrouler l’économie iranienne.

A la fin de l’entretien des deux chefs de la diplomatie, le ministre iranien Javad Zarif a eu ces mots: « Nous avons eu une discussion sérieuse, franche et plutôt longue ». Heiko Maas avait affirmé que le maintien de l’accord conclu à Vienne et empêchant l’Iran de se doter de l’arme nucléaire était d' »une importance capitale » pour l’Europe. « Nous ne voulons pas que l’Iran dispose d’armes nucléaires », a déclaré le ministre allemand.

Selon lui, les pays européens signataire de l’accord ont « déployé le maximum d’efforts pour remplir (leurs) engagements » inclus dans cet accord et le « conserver ». Il a par ailleurs ajouté que son but avec les autres pays européens était de faire « cesser les tensions et les conflits dans la région ».

La veille Javad Zarif avait déclaré que les Européens étaient « mal placés pour critiquer l’Iran », se référant notamment aux ventes d’armes à l’Arabie Saoudite. « Certains pays comme l’Allemagne ont cessé de vendre des armes à l’Arabie saoudite (que celle-ci utilise) pour bombarder la population au Yémen, mais d’autres continuent », a-t-il dit en référence à la France et la Grande-Bretagne. « D’une manière générale, l’Occident a autorisé les régimes autocratiques de la région à commettre des crimes ».

Genève: El Otmani conduit la délégation marocaine à la Conférence internationale du Travail