WAC-EST: Des internautes lancent une pétition en ligne pour rejouer la finale

03 Juin 2019 à 12:14 Sport
WAC-EST: Des internautes lancent une pétition en ligne pour rejouer la finale

La finale controversée entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca est loin d’être de l’histoire ancienne, bien au contraire. A l’issue d’un match surréaliste, l’EST a été sacré victorieux de la Ligue des Champions africaine (1-0), face au WAC, vendredi 31 mai, au stade de Radès, après l’interruption de la finale retour, pour des problèmes d’arbitrage. Suite au « massacre arbitral » dont a fait l’objet le club marocain, les internautes ont lancé une pétition en ligne pour rejouer ce match aux multiples polémiques.

« Rejouer le match du Wydad contre l’Esperance à cause du refus d’un but propre pour le Wydad et l’absence du VAR. Le Wydad victime d’une injustice du VAR dans le match aller vient d’être victime une seconde fois de la même injustice dans le match retour », a écrit l’initiateur de cette pétition.

Lancée dimanche soir, la pétition a récolté presque 400 signatures, en moins de 24 heures. Même son de cloche du côté de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), et son président Fouzi Lakjâa qui a rappelé qu’une réunion du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) se tiendra en urgence mardi pour débattre des issues réglementaires à réserver à cette rencontre, notamment à rejouer cette finale en terrain neutre.

Pour rappel, les joueurs du Wydad ont refusé de reprendre le match et exigé de consulter la VAR suite au but égalisateur de Walid Karti à la 59ème minute, qui a été refusé par l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama pour un supposé hors-jeu. Après 1h30 d’arrêt, l’EST a été proclamé grand vainqueur.

L’image du football africain terriblement entachée

Très remonté par cette décision, le président du WAC, Said Naciri, s’est lâché lors d’une déclaration faite à la BBC, réclamant ainsi l’ouverture d’une enquête. « Le Wydad a été victime vendredi d’un scandale qui a anéanti tout ce qui avait été fait pour développer le football en Afrique », a t-il dénoncé

« Nous demandons à la CAF d’enquêter sur ce qui s’est passé lors du match de vendredi. Nous appelons à une enquête équitable pour sauver l’image du football africain qui a été terriblement entachée« , a t-il ajouté, avant de raconter ce qui s’est passé sur place.

«Nous n’avons pas quitté le terrain. Nous attendions la décision de l’arbitre de vérifier la VAR ou d’utiliser un appareil photo. Je ne comprends pas pourquoi l’arbitre attendait les instructions d’autres personnes pour prendre sa décision», a-t-il conclu.

Ayant évolué sous les couleurs du Wydad, Achraf Bencharki avait également beaucoup de choses à dire concernant le triste destin de son ancien club.

« Le monde entier a suivi la mascarade de Radès, ce qui c’est passé est une honte pour le football africain. Si justice n’est pas faite pour le WAC, il ne faudrait même pas participer à la CAN pour éviter de subir les mêmes injustices que les clubs marocains lors des compétitions africaines », a t-il déclaré.

Youssef En-Nesyri en pourparlers avec Arsenal, Schalke 04 et le BVB dans la course