OPEP: Avenir incertain pour la production pétrolière mondiale en 2019

15 Mai 2019 à 15:52 Economie
OPEP: Avenir incertain pour la production pétrolière mondiale en 2019

L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) a indiqué dans son rapport mensuel, publié le 14 mai, que la situation du marché pétrolier pour l’année 2019 devrait connaitre une décélération de l’activité, résultant de plusieurs facteurs.

Le rapport indique que la production pétrolière a diminué durant le mois d’avril dernier. Cette situation s’explique par les sanctions imposées par les États-Unis à destination de l’Iran et le Venezuela, suite à l’accord d’encadrement de la production mis en vigueur depuis janvier dernier, mais aussi par la guerre commerciale entre les USA et la Chine.

Il est donc attendu à ce que l’offre pétrolière mondiale connaisse un réel ralentissement, ce qui devrait impacter négativement la croissance économique globale. Cela est dû entre autres à des difficultés logistiques du côté des USA pour ce qui est de leur activité extractive de schistes.

Par ailleurs, cette tendance baissière devrait se poursuivre, du fait que les membres de l’OPEP + sont en train de réduire leur production totale de 1,2 million de barils par jour, depuis 6 mois déjà, avec une possibilité d’étendre cette durée. Cela sera discuté lors de la réunion des pays membres, prévue du 25 au 26 juin prochain à Vienne.

Cela dit, l’OPEP compte maintenir la production mondiale à 1,21 million de barils par jour pour l’année en cours, en accord avec ses prévisions antérieures dans ce sens. Cette situation devrait d’ailleurs résulter dans un déséquilibre de l’activité, empêchant l’organisation de répondre à la demande du marché mondial.

Dans ce sens, l’OPEP indique que sa production devrait s’établir à 30,58 millions de barils par jour en moyenne, afin de garantir une situation équilibrée pour le marché. Cela devrait induire un déficit de l’offre, dépassant les 500.000 barils par jour si le rythme extractif est maintenu.

La Bourse de Casablanca ouvre en légère baisse